La socialisation des institutions

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5843 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La socialisation dans les institutions

On aborde une nouvelle entrée dans le thème de la socialisation. Parmi les instances de
socialisation, on trouve des institutions. Dans le 128 de Muriel Darmon déjà cité (p. 101), on
trouve une définition de ce terme qui rassemble tous les « groupements sociaux légitimés ».
Dans ce sens la famille ou l’école sont des institutions. Ici on va parlerd’institution dans le
sens particulier d’établissement, de lieu concret, pour voir comment ce type de lieux forme et
transforme les individus. L’objectif est aussi de pointer le fait que la socialisation est
continue, au-delà des périodes d’enfance et d’adolescence.
On va se pencher ici sur deux études : la 1ère, même si elle aborde plusieurs types
d’institutions, est surtout basée sur une enquêtedans un hôpital psychiatrique ; la seconde est
basée sur en enquête dans une maison de retraite.
[Une autre étude qu’on peut citer sur ce type de lieux et qui peut vous intéresser :
La relation carcérale : identités et rapports sociaux dans les prisons de femmes, de Corinne
Rostaing, Paris, PUF, 1997].
Cours 5 : La vie dans les « institutions totales » (Goffman)
Cf. livre de labibliographie, où il y a deux erreurs (à corriger) :
1/ Le titre complet est : Asiles. Etudes sur la condition sociale des malades mentaux et autres
reclus
2/ En fait c’est la traduction qui date de 19681, la publication en anglais date de 1961.
Introduction – Présentation de l’auteur, de son enquête et de ses apports à la
problématique de la socialisation
Auteur
Erving Goffman est un sociologue né auCanada en 1922, et mort aux USA en 1982.
[On l’affilie souvent à l’école américaine dite « de Chicago », à cause de ses thèmes de
recherche et de ses méthodes d’enquête (notamment l’observation). Il a effectivement suivi
une partie de ses études à l’Université de Chicago. Il est souvent présenté aussi comme un
auteur important du courant dit de « l’interactionnisme symbolique ». Mais ces deuxaffiliations sont parfois remises en question et il serait trop long de revenir sur ces débats ici].
Parmi ses autres ouvrages traduits et qui pourraient vous intéresser, on peut citer Stigmate, les
usages sociaux des handicaps (1975).
Enquête
Dans Asiles, Goffman s’intéresse aux institutions que sont les hôpitaux psychiatriques mais
aussi les prisons ou les couvents (on verra quels sont lesliens entre ces différentes institutions
pour lui).
Au niveau des méthodes, son étude est basée sur une analyse de documents relatifs à ces
différents types d’institutions (études historiques, témoignages, etc.) et sur des observations
dans différents hôpitaux psychiatriques pendant trois ans (entre 1954 et 1957) dont une
observation prolongée d’un an (en 1955-56) au sein de l’hôpitalSainte-Elisabeth de
Washington, un établissement fédéral qui compte plus de 7000 malades (cf. préface, p. 37). Il
s’agit d’une étude ethnographique par observation intensive. Officiellement il était l’assistant
du directeur et lorsqu’on lui demandait les véritables raisons de sa présence, il ne cachait pas
qu’il était là pour étudier l’organisation et la vie de la communauté, les activités, etc. Ladirection était au courant de son origine universitaire, donc acceptait sa neutralité, c'est-à-dire
par exemple qu’il ne rapporte pas ce qu’il avait observé sur tel malade ou tel membre du
personnel, ou qu’il n’intervienne pas dans le déroulement des faits dont il pouvait être témoin
(p. 39). Il passait son temps avec les malades, errait librement dans les couloirs, évitait
d’entrer en contactavec le personnel hospitalier et de se montrer avec une clef de
l’établissement.
L’étude de Goffman s’inscrit dans un contexte socio-historique particulier : on assiste en effet
à cette époque au développement de la contestation de l’institution asilaire et de son
traitement jugé anti-thérapeutique. Son ouvrage sera à la base des réformes du système
asilaire aux USA à la fin des années...
tracking img