La television

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (659 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La téléréalité envahi de plus en plus tous les émissions de la télévision. Est-ce qu’elle apporte du bien ou du mal dans la vie quotidienne des gens, cette réponse est un assommoir. Chloé Delaume,dans son roman J’habite dans à la télévision, n’hésite pas à octroyer ses opinions après ses expériences personnelles. Les fondés qu’elle nous donne sont réels et avec son charme d’écriture sarcastique,elle nous laisse dans des moments pensifs.
La pièce commence avec deux événements réels et tristes. Le suicide de Sinisa Savija et le viole de Silvie par son ex Christopher qui est condamné àcinq ans de prison. Chloé Delaume accuse la production télévisuelle dans un ton ironique. Est-ce que la télévision est vraiment responsable de ces deux actes ? La partie que Sinisa Savija a travailléeétait coupée et il ne pouvait pas subir d’être passé comme un idiot. Dans le roman, le fait qu’il était un « réfugié de guerre bosniaque » est répété deux fois dans la même page pour montrer l’état d’âmeet psychologique de la personne. Etant un refugié, il a du été affecter par la guerre et quand il a commencé une nouvelle vie, c’est la télévision qui a ruiné sa vie. Dans le cas de Christopher, iln’a même pas pu dire ce qu’il voulait et a subit un embarra intolérable qui lui a poussé à commettre l’acte de viole. Si la production télévisuelle n’avait pas montré ses événements au publique, cesdeux gens n’auront pas commettre des gestes illégaux mais la télévision a un pouvoir fort et ne pense pas aux humains.
Cholé Delaume utilise plusieurs métaphores pour décrire la télévision. Ladernière est écrite comme une poupée vaudou. L’image est négative car c’est celle d’un stéréotype de la sorcellerie qui jettent des sors aux téléspectateurs. La télévision fait tous ce qu’elle veut mais estjamais connu responsable. Dans le cas de Silvia et Christopher qui est de la téléréalité peut-être vue comme une sorte de voyeurisme que les acteurs sont d’accord. Le publique voit leur vie...
tracking img