Lacoste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3564 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

I) LE SECTEUR DU TEXTILE/HABILLEMENT
A) Les dépenses des ménages
B) Le marché du textile

II) LACOSTE
A) L’entreprise Lacoste
B) L’histoire Lacoste
C) Les produits Lacoste
D) Les concurrents
E) Internationalisation de la marque

III) LACOSTE RED ! UNE NOUVELLE IDENTITE POUR UNE NOUVELLE LIGNE
A) Les raisons
B) Les produits
C)Comparaison des deux logos
D) Prismes d’identités
E) Modes de communication et de distribution choisis

IV) CONCLUSION 

V) SOURCES

I) LE SECTEUR TEXTILE / HABILLEMENT

A) LES DEPENSES DES MENAGES
•En général
En 2008, la dépense de consommation des ménages en France a ralentit par rapport à 2007. En effet, en 2008, seulement +1% par rapport en 2007, tandis qu’entre2006 et 2007, la hausse était de +2,7%. C’est la progression la plus faible depuis 10ans.
Il faut signaler que le pouvoir d’achat des ménages a subi quelques difficultés en 2008 dû à une hausse des prix plus importante (+2,8% en 2008, contre +2,1% en 2007), ce qui explique en partie cette baisse de consommation.
•Les achats d’habillements
Les Français dépensent en moyenne 782,74€ par an pour lesarticles d’habillement et de chaussures (533,44€ pour les vêtements, 139€ pour les chaussures, le reste pour les accessoires et les services de réparation ou de nettoyage).
Ce chiffre varie fortement selon les circonstances et les ménages, car c’est un des premiers postes sacrifiés en cas de baisse de pouvoir d’achat.
En 2008, la part relative du poste habillement et chaussures dans le budgetdes ménages français a diminué de deux tiers : 12% en 1960 contre 4,4% en 2008 !
Cette baisse s’explique d’une part par de profonds changements dans la structure des dépense , effectivement pendant les 30 glorieuses on a assisté à une frénésie d’achat de biens d’équipements, puis après des besoins moins matériels ont pris une place importante comme la culture ou les loisirs ; d’autre part par labaisse continue des prix des vêtements et des chaussures provoquée par l’industrialisation du secteur et l’ouverture du marché français aux importations méditerranéennes et surtout asiatiques.

B) LE MARCHE DU TEXTILE EN FRANCE

•Les pôles régionaux français dans le secteur du textile
Près de 50% des effectifs de l’industrie textile française sont concentrés dans 3 régions :
-Rhône Alpes-Nord Pas de Calais
- Ile de France
Le tissu industriel est composé d’une majorité de PME.
45% des entreprises emploient moins de 50 personnes, et 80% d’entre elles moins de 500.
On note cependant quelques grands groupes internationaux tels que THUASNE, DEVANLAY, LACOSTE, DIM, PORCHER INDUSTRIES…
Paris reste le centre de la création, de la décision et de la définition de la stratégie desentreprises. Il s’agit essentiellement des sièges sociaux des entreprises de luxe, conférant à Paris le titre de capitale de la mode.
En revanche, les fabricants sont présents partout dans la France.

•Aujourd’hui
L’année 2009, avec la crise qui a frappé l’économie mondiale, n’a pas aidé le secteur du textile, celui-ci étant déjà en difficultés depuis plusieurs années.
De plus, concurrencé parle marché chinois, le secteur du textile français semble en crise.
Depuis la libéralisation totale du commerce mondial du textile/habillement, la France voit son secteur textile s’amoindrir.
On assiste à l’augmentation croissante des fermetures des usines textiles ainsi qu’à la mise en place de nombreux plans sociaux. Afin de rester compétitive, l’industrie textile française doit doncdélocaliser ses entreprises vers des pays au faible coût de main d’œuvre et se tourne de plus en plus vers la sous-traitance ou la co-traitance.
Si le secteur semble en grande difficulté, la France garde cependant certains avantages : elle reste synonyme de savoir-faire, de qualité et de créativité « french touch ». Les entreprises continuent d’innover afin de diversifier l’offre et de se différencier...
tracking img