Le baroque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (663 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE BAROQUE

Baroque vient du mot portugais barroco qui signifie « perle irrégulière ». C’est en réalité issue d’une critique d’art qui au XVIème siècle était plutôt négative en France, maisprogressivement il va perdre sa connotation négative. En effet on a longtemps considéré comme des  « attardés » tous les écrivains qui pendant la 1ère moitié du XVIIème siècle n’étaient pas conformes auxprincipes du classicisme.
Le style baroque se forma au XVIème siècle en réaction contre l’idéal classique de la Renaissance ; il est également lié à la naissance de la Contre-réforme catholique qui,pour s’opposer au protestantisme, voulait émouvoir les âmes. L’art baroque est donc un art de mouvement, riche et surabondant. Il commence à se développer en Italie.
Le baroque n’est pas simple àdéfinir, il se caractérise par « une exubérance de l’imagination et du style » qui forme un fort contraste avec la raison et aux strictes lois du Classique. C’est un art irrégulier, qui étonne et quichoque. Il touche tous les domaines artistiques : la sculpture, peinture, littérature, architecture, musique et danse.
Enfin la « préciosité » et même le « burlesque »sont considérés comme des pointesextrêmes ou des déformations du mouvement baroque.

A l’époque baroque la poésie et sous forme lyrique ou épique, cette poésie est très belle, souvent construite sur des images sur l’éphémérité de lavie car l’Homme est toujours soumis au temps et à la mort, tel le représente Au vent, d’Honoré d’Urfé. De même la poésie baroque est aussi écrite sur les thèmes du songe, de l’illusion, del’inconstance mais aussi le spectacle de la mort et des ténèbres.
Dans la littérature baroque on distingue 3 périodes en France :
* Une « première vague » (avant 1620) avec des auteurs tels que Du Bratas,Sponde ou encore Chassignet.
* Le « plein baroque » (1620-1640) illustré par des poètes tels que Théophile de Viau, Marbeuf ou Sarasin.
* Les « derniers feux » (après 1640) avec Pierre de...
tracking img