le bohneur

Pages: 10 (2295 mots) Publié le: 3 novembre 2014
Le bonheur et le plaisir sont deux notions qui portent à confusion. Le plaisir est une forme de satisfaction mais c'est une satisfaction comprise comme plus limitée et plus ponctuelle: avoir une maison, une famille, une voiture; on prend du plaisir à de telles actions sur le moment où on le fait. Ce caractère fugace et éphémère du plaisir a souvent été dénoncé par les philosophes, comme si laquête du plaisir était obligatoirement une quête dont la satisfaction se trouvait limitée par la nature même de son objet. Le bonheur, quant à lui, est caractérisé par sa durabilité et sa stabilité, et désigne un bien-être complet du corps et de l'esprit, tandis que le plaisir concerne plus souvent le corps.

En philosophie[modifier | modifier le code]
La tradition philosophique occidentale opposeles optimistes, pour qui le bonheur comme "état de satisfaction totale" est possible (Spinoza, Montaigne, Diderot), voire facile (Épicure) et les pessimistes, pour qui il est difficile (Rousseau), voire impossible (Pascal, Schopenhauer, Freud). D'autres, comme Kant, opposent la recherche du bonheur et la réalisation de la loi morale : on ne peut pas chercher à être heureux en suivant la loi morale; néanmoins, on ne peut pas parler d'une condamnation de la recherche du bonheur. Nietzsche, lui, la critique comme une fuite devant le tragique de la réalité, lui préférant l'expérience de la joie.

Épicure (iiie siècle av. J.-C.)[modifier | modifier le code]
Selon Épicure, le bonheur a deux faces : une face négative qui correspond à l'absence ou la diminution de la souffrance et une facepositive qui concerne la satisfaction des désirs. Le bonheur est conditionné par le plaisir (hédonisme). Le bonheur est ainsi l’absence de troubles (l'ataraxie) du corps (l'aponie) et de l'esprit (l'acédie ou l'ataraxie) qui naît spontanément de la satisfaction des désirs naturels et nécessaires, dont les deux plus importants sont, outre la sûreté et la santé (de l'âme et du corps, donc), la sagesseet l'amitié.[réf. nécessaire] Le texte le plus célèbre d'Épicure sur le bonheur et le plaisir est La Lettre à Ménécée. On y découvre que la vertu épicurienne consiste à régler ses désirs sur la nature.

Blaise Pascal (xviie siècle)[modifier | modifier le code]
« Tous les hommes recherchent d'être heureux.(...) C'est le motif de toutes les actions de tous les hommes. Et cependant, depuis un sigrand nombre d'années, jamais personne, sans la foi, n'est arrivé à ce point où tous visent continuellement », Blaise Pascal, Pensées (1670)[réf. insuffisante]

Spinoza (xviie siècle)[modifier | modifier le code]
L'éthique selon Spinoza est la recherche de la béatitude, définie comme amour intellectuel de Dieu (c'est-à-dire de la Nature). Les principales traductions françaises de l'Éthiquen'utilisent pas le mot "bonheur", mais traduisent pour plus de précision felicitas par "félicité" et beatitudo par "béatitude".

Robert Misrahi prend le parti de faire de Spinoza le philosophe du bonheur1.

Spinoza définit le bonheur comme un sentiment de joie active qu'il distingue du plaisir et de la joie passive[réf. nécessaire], source des passions qui sont la seule source du malheur humain(tristesse, peur, colère, haine...)[interprétation personnelle]

Toute l'Éthique de Spinoza est une explication de la voie philosophique par laquelle l'homme peut se libérer de la souffrance due aux passions et à vivre avec toujours plus de béatitude en comprenant sa vraie nature par l'usage de la raison. Comme chez les Grecs, épicuriens et stoïciens, le bonheur est inséparable de la vertu : "bienagir et être dans la joie" (bene agere et laetari, ETHICA scolie 58/IV). Être heureux, c'est ressentir la joie de vivre dans la force d'âme, avec courage et générosité, en réalisant ses désirs raisonnables dans un sentiment de liberté intérieure que les passions ne peuvent troubler.[interprétation personnelle]

A l'extrême de la considération des passions par la connaissance de la vérité, qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bohneur
  • Le bohneur
  • Bohneur
  • Le bohneur
  • Le bohneur
  • Le bohneur
  • Cours sur le bohneur
  • Le bohneur dans le crime

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !