Le classicisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Classicisme, mouvement littéraire du XVIIe siècle, a révolutionné le genre romanesque de part le réalisme de ses situations et la profondeur émotionnelle de ses personnages. Le but premier de ce mouvement littéraire est de concevoir une harmonie dans les textes, les écrits. La littérature est réellement codifiée à partir du siècle de ce courant littéraire permettant ainsi une étude plussoignée et plus axée sur les sentiments du personnage, contrairement à l’Epopée. En effet, si jusque là, le roman n’avait que pour seule visée d’être divertissant (de part la parodie, le sarcasme et les aventures d’héros aux multiples vertus) à partir du XVIIe siècle naît une multitude de mouvements littéraires dont les intrigues seront essentiellement ciblées sur la psychologie du personnage puisquenous retrouvons au XVIIe, des héros, certes, mais pas épiques.
Ainsi, à travers l’étude du Classicisme, premier réel mouvement littéraire de ce siècle, nous allons définir le personnage et le style d’écriture du XVIIe en prenant soin de resituer le Classicisme.

I – Classicisme : naissance et codification

Le Classicisme atteint son apogée avec le règne de Louis XIV (dit le Roi Soleil). Eneffet, après l’excessif baroque (mouvement très sombre de la fin du XVIe siècle n’ayant pour thèmes que l’apocalypse, la mort, l’irréel, le chaos, etc.), il a fallu remettre un peu d’ordre dans la Littérature et par la même occasion, le roi souhaitant laisser sa trace dans l’Histoire (aussi bien littéraire que générale) vit en la naissance d’un mouvement littéraire plus codifié, noble et structuré,un moyen de s’impliquer dans l’art des lettres. Ainsi, le Classicisme a permis aussi à représenter la gloire du Roi et à montrer la beauté du peuple français. On y retrouve l'idéal de « l'honnête homme » qui se doit d'agir comme s'il était à la cour du Roi (cultivé, humble, courtois). Ce mouvement littéraire se doit, de plus, d'être réaliste sans toutefois manquer de respecter les règles de labienséance, ce qui du reste modère grandement l'aspect de réalisme mais qui conserve la noblesse. C'est une période où on retrouve un climat religieux, moralisateur comme avec les Fables de La Fontaine (qui contribuent à l’étude de la société de l’époque). Un retour aux textes antiques (comme l’Humanisme, d’ailleurs) défend le respect et les valeurs de l’Homme dans ce mouvement littéraire. Du côtéthéâtrale, nous notons l’ajout de trois fondamentales : unité de lieu (un seul endroit), d'action (intrigue logique) et de temps (une unique journée). On peut observer ces caractéristiques dans Andromaque de Jean Racine. Le Classicisme veut traduire l'expression privilégiée du «génie français», et il est vrai qu'avec les écrivains classiques, la langue française parvient à la clarté et à l'élégancequi assureront son rayonnement pendant tout le XVIIe siècle.

II – Le personnage classique

Avec le XVIIe siècle est arrivé un nouveau genre romanesque : le roman psychologique. Ainsi, le récit est axé sur les sentiments et la personnalité du personnage. En effet, l’Epopée possédait un personnage héroïque et vertueux. Le Roman Psychologique a un personnage beaucoup plus vraisemblable et« vrai » émotionnellement parlant. De nouveaux sentiments font irruption dans le genre. Ces sentiments sont plus intimes et plus « laids » que ceux jusque là mis en avant. La jalousie, la colère, l’hypocrisie, l’affliction et d’autres apparaissent. Le Classicisme met le doigt sur des situations où le personnage est mal à l’aise et cette gêne intime le rend alors plus que crédible aux yeux du lecteur. Defait, un personnage dans lequel le lecteur se retrouve servira de modèle afin de lancer le processus d’imitation. Cependant, les personnages classiques ne sont pas des paysans car né sous Louis XIV, le Classicisme ne peut mettre en place qu’uniquement des nobles, « de braves gens » afin de montrer la culture, la posture et les bonnes manières des gens de ce monde, que le payse n’aura jamais....
tracking img