Le fleuve bouregreg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le fleuve Bouregreg est détenteur d’une histoire très fournie. Connu dans l’Antiquité sous le nom d’Oued Sala (la rivière salée) ou Oued Erroumane (le fleuve aux grenadiers), ce n’est qu’au 8èmesiècle qu’il apparaît sous le nom de Bou Regreg (Abou Rakra). On pense que son nom berbère était Asif Urgraz, arabisé en “Burgrag”. L’étymologie voudrait que Regrag, qui signifie en berbère “le gravier”,puisse aussi s’appliquer à la tribu berbère des Regraga, qui aurait longtemps séjourné sur les rives du fleuve, mais les historiens n’en sont pas trop sûrs ! Bouregreg est un accès à l’océanatlantique. Les Phéniciens, les Romains et dans une époque relativement plus récente, les andalous, l’ont emprunté pour accéder à l’une des deux rives. Il a connu une intense activité militaire, corsaire,commerciale et diplomatique et a joué un grand rôle dans la course et dans les relations avec les villes de Gênes, de Venise, de Marseille ou d’Anvers notamment aux XVI, XVII et XVIIIème siècles. Le fleuveBouregreg a séparé pendant de nombreux siècles le nord et le sud du Maroc constituant ainsi une véritable barrière jusqu’à la construction des premiers ponts. Il a également constitué un refuge etune voie d’accès aux travaux engagés dans la course du XVIème Siècle et à inciter le sultan marocain mérinide Yacoub Ben Abdallah à renforcer quelques siècles plutôt les enceintes de Salé et à réaliserl’arsenal dont l’entrée, appelée communément Bab Al Marissa , était reliée au fleuve par un Canal. Ces réalisations ont été faites après la reprise de Salé en 1260. Trait d’union entre Rabat et Salé,sœurs rivales parfois ennemies mais toujours complices, le Bouregreg a constamment posé des problèmes pour sa traversée, car malgré les conflits incessants entre les cités, il y a toujours eu échangespermanents des populations. Depuis l’origine, on traverse en barques. Plusieurs ponts auraient existé, du temps des Almohades, mais tous ont été détruits par les flots, les guerres ou le raz de...
tracking img