Le mal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (794 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION : « Pas soi-même en vérité, est fait le mal »

Pour Rousseau, les origines du mal ne sont ni la nature de l’homme, ni Dieu, elle résultent d’une mauvaise orientation de l’homme d’unedéformation sociale de sa nature .Ce qui n’est pas loin chez Bouddha qui s’interroge que « Pas soi-même en vérité, est fait le mal » .Cela signifie que l’autre est responsable du mal. Ce qui nousramène à poser cette question quel lien y-a-t-il entre le mal et l’autre ? Pour répondre à cela, l’accent sera mis initialement sur que le mal est un statut humai, ensuite nous verrons ainsi que le mal nefut pas crée par soi mais par la nature. Points que nous considérons bien sur à la lecture de Macbeth de Shakespeare et la profession de foi de Rousseau.

L’homme seul parte la responsabilité desmaux c’est l’autre qui est cause de ses vices, lors que l’autre fuit de sa conscience, Il se sépare de sa nature .Rousseau le dit explicitement dans sa profession de foi : n’est que l’autre est libre,il prend conscience de sa dignité avec le mal et que ce dernier effet de l’action de l’homme c’est la liberté de soi qui est responsable du mal. Affirmer que le mal naît de notre liberté. Le soi quifait objectivement du mal à ses semblables en espérer toujours du bien pour lui. Ainsi, Macbeth a de bonnes raisons de tuer le roi, ce personnage évolue dans une folie de meurtre .Ceci montre qu’unefois le mal installé dans l’esprit de l’autre, ce dernier accomplit le mal en soi même, Des lors se pose la question de la responsabilité de soi.

La liberté de l’homme entraîne la possibilité d’unmauvais usage de cette liberté , donc la possibilité du mal se trouve dans la souffrance .Il est claire que l’homme est le créature de ses propre maux .Chaque forme du mal à des responsabilités humaines.C’est difficile de comprendre mais rien d’autre que les hommes et des maux qui résultent de l’action des hommes .En fin de compte l’homme ne cherche plus l’autre du mal, cet auteur, c’est toi-même...
tracking img