Le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1266 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La tragédie permet, depuis l’Antiquité, de dénoncer les différentes natures de pouvoir. Les héros tragiques sont en constant affrontement entre deux forces distinctement opposées, d’une part, ils penchent vers le devoir, le pouvoir qui leur a été légué menant au bien-être de leur patrie ou de leur cité, tandis que de l’autre, leurs sentiments sont mis à l’épreuve, la passion demeure omniprésente.De nombreux auteurs classiques tels que Racine traitent du pouvoir comme une force absolue primant sur les sentiments.

Dès lors que le pouvoir prime sur les sentiments, les détenteurs du pouvoir engendrent un dénouement tragique. La tragédie permet alors de dénoncer la tyrannie, l’absolutisme ainsi que tout autre contexte politique et social représentés sous forme théâtrale. La pièce d’AlfredJarry, Ubu Roi, représente le Père Ubu comme un tyran cruel comme l’attestent les substantifs « affreux sagouin » et « abominable ». La tragédie permet une dénonciation des abus de pouvoirs et de la cruauté de nombreux de ses représentants. Par exemple, dans Macbeth de Shakespeare, Macbeth après avoir usurpé le trône, devient un tyran abominable et sanguinaire qui tombe au fur et à mesure dans laparanoïa et la folie.

A l’instar de la tragédie, la comédie permet aussi une dénonciation du pouvoir. Bien qu’elle ait pour rôle premier de divertir en faisant rire, son rôle second est aussi de dénoncer les mœurs, les défauts humains et par conséquent de remettre en cause, de dénoncer certains aspects et contextes politiques et hiérarchiques. Dans Tartuffe de Molière, Orgon, père de famillehaut placé hiérarchiquement est incompétent quant à son rôle de protecteur de famille du fait de sa naïveté. Il n’en reste pas moins détenteur du pouvoir qui mène sa famille à sa perte. Molière dénonce ici l’incompétence et l’inégalité abjecte et injustifiée de la répartition du pouvoir de sa propre société

Ensuite, le théâtre permet aussi une représentation du pouvoir grâce à l’audace desdramaturges, notamment avec des représentations caricaturales, extrêmes, plaisant au peuple se voyant ainsi venger des impôts entre autres. On remarque notamment la tyrannie du père Ubu, psychopathe assoiffé de pouvoir, ou Egisthe, qui tua pour accéder à ce même pouvoir et aussi Caligula, qui menace ses invités avec sa puissance

Le pouvoir est à ce point représenté sur scène au théâtre à cause de ladénonciation des actes de noblesse, ou d’un abus de pouvoir quelconque. En effet, le peuple a si souvent souffert de l’injustice supérieure, et le théâtre s’avérant un bon moyen de dénonciation passive, fut très vite approuvé par les spectateurs.

Le comique gestuel, dans l’acte II, scène 5 de Caligula, où Caligula se nourrit sans aucune manière, provoque, choque et domine ses invités en lesforçant à rire, ce qui contraste avec la dénonciation pure de Caligula, voulant montrer l’absurdité du monde et d’ouvrir les yeux de ses convives, soumis et obéissants, ne se souciant même plus de leur amour-propre et oubliant les vrais valeurs. Caligula les mène jusqu’à la partie la plus profonde e leur soumission, pour enfin qu’ils se rendent compte qu’un seul homme ne peut ainsi en tyranniser desmilliers. Caligula essaie, en vain, de trouver les limites de ses convives, glacés par la peur, dépourvus de courage. Cette différente dénonciation montre ainsi pourquoi les dramaturges représentent le pouvoir au théâtre.

Par ailleurs, la tragédie permet une meilleure dénonciation de l’abus de pouvoir. La gravité des faits et des paroles de protagonistes peut en effet choquer, pour accuserd’autant plus. En témoigne l’extrait de l’acte II, scène 5, de « Caligula » d’Albert Camus, qui sans être une tragédie au sens propre du terme (cette pièce fait en effet partie du théâtre contemporain) conduit à un dénouement tragique. Dans cet extrait, l’empereur use et abuse de toute sa méchanceté mêlée à son pouvoir pour blesser un de ses amis supposés, dont il a tué le fils. L’absence de...
tracking img