Le plan marshall

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2924 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Plan Marshall

Définition
Le Plan Marshall, ou European Recovery Program (ERP), est le principal programme des Etats-Unis pour la reconstruction de l'Europe à la suite de la Seconde guerre mondiale. L'initiative américaine doit son nom au secrétaire d'Etat George Marshall ; elle est largement une création de ce ministère avec pour principaux responsables des gens comme William L. Clayton etGeorge F. Kennan. Le plan a été développé lors d'une réunion de juillet 1947 à laquelle participaient les européens. L'URSS et ses Etats satellites d'Europe centrale étaient invités mais Staline considérait le plan comme une menace et n'autorisa la participation d'aucun pays sous son contrôle. Au cours des quatre années fiscales suivantes, environ 13 milliards de dollars d'assistance économiqueet technique (l'équivalent de 100 milliards de dollars de 2006, lorsque l'on ajuste cette somme pour tenir compte de l'inflation) ont été accordés pour aider à la reconstruction des pays européens regroupés au sein de l'Organization for European Economic Cooperation (aujourd'hui OCDE). L'Europe de l'Est n'a pas vu l'argent du Plan Marshall et a reçu très peu d'aide du "grand frère" soviétique.L'URSS a établi le COMECON en opposition politique au plan Marshall mais dans une logique très différente : transférer des ressources vers Moscou, et permettre au centre de mieux contrôler le tout (notamment dans les secteurs stratégiques comme l'énergie, en lien avec le pacte de Varsovie).

Analyse

Genèse

Il y avait un consensus sur l'idée de ne surtout pas répéter les erreurs commises aprèsla Première guerre mondiale. Harry S. Truman était décidé à poursuivre une politique étrangère active, mais le Congrès était bien moins intéressé. En 1947 un hiver rigoureux aggrava une situation européenne déjà peu reluisante. La situation était spécialement mauvaise en Allemagne ou en 1946-47 le nombre moyen de calories par jour et par personne était de 1 800, un montant insuffisant pour lasanté à long terme. William Clayton reporta à Washington que "des millions de gens meurent lentement de faim". Aussi importante était la pénurie de charbon, une ressource cruciale pour se chauffer à l'époque. Or les ressources américaines (agricoles, minières, pétrolières…) étaient énormes, sa base manufacturière intacte, et le pays bénéficiait d'une économie robuste, de réserves d'or à leur zénith etd'une expertise évidente en matière de logistique, avec des milliers d'hommes déjà présents sur place. La santé a long terme de l'économie américaine dépendait toutefois du commerce international ; les secteurs exportateurs avaient intérêt à stimuler la prospérité des clients européens. De fait, Le plan Marshall sera largement utilisé par les Européens pour acheter des biens manufacturiers venusdes Etats-Unis.

Une autre motivation forte des Etats-Unis, et une différence importante par rapport a la période qui suivit la Première guerre mondiale, résidait dans le début de la guerre froide. Les actions soviétiques suscitaient une méfiance croissante. George Kennan prédisait déjà une division bipolaire du monde ; selon lui, le plan Marshall était une pièce centrale dans une stratégie decontainment. Lorsque le plan a été initié, la grande alliance était toujours de mise et la guerre froide n'avait pas vraiment débuté. Pour ceux qui l'ont développé, la peur de l'Union soviétique n'était pas la motivation première. Par contre, la popularité des partis communistes indigènes dans de nombreux pays d Europe de l'Ouest était considérée comme inquiétante. En France et en Italie, lapauvreté et les pénuries faisaient le jeu de partis communistes forts (environ un vote sur quatre), inféodés a Moscou et légitimés par leur rôle dans les mouvements de résistance lors de la guerre. Il y avait également le vague espoir que des pays d Europe de l'Est pourraient se joindre au plan et ainsi sortir du bloc soviétique en formation.

Avant même le plan Marshall, les Etats-Unis dépensaient...
tracking img