Lecon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 51 (12733 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA LEÇ O N
d ’Eu g è n e Io n e s c o

1

LA LEÇON
Eugène Ionesco

Personnages

LE PROFESSEUR (50 à 60ans) LA JEUNE ÉLÈVE (18 ans) LA BONNE (45 à 50 ans)

Au lever du rideau, la scène est vide1, elle le restera assez longtemps. Puis on entend la sonnette de la porte d’entrée. On entend la voix de LA BONNE (en coulisse): Oui. Tout de suite. précédant2 la Bonne elle-même, qui, aprèsavoir descendu, en courant, des marches, apparaît. Elle est forte; elle a de 45 à 50 ans, rougeaude. La Bonne entre en coup de vent, fait claquer derrière elle la porte de droite, s’essuie les mains sur son tablier, tout en courant vers la porte de gauche, cependant qu’on entend un deuxième coup de sonnette. Patience. J’arrive. Elle ouvre la porte. Apparaît la jeune élève, âgée de 18 ans. Tablier3gris, petit col blanc, serviette sous le bras. Bonjour, Mademoiselle. L’ÉLÈVE: Bonjour, Madame. Le Professeur est à la maison? LA BONNE: C’est pour la leçon? L’ÉLÈVE: Oui, Madame. LA BONNE: Il vous attend. Asseyez-vous un instant, je vais le prévenir4. L’ÉLÈVE: Merci, Madame. Elle s’assied près de la table, face au public; à sa gauche, la porte d’entrée; elle tourne le dos à l’autre porte parlaquelle, toujours se dépêchant, sort la Bonne, qui appelle: LA BONNE: Monsieur, descendez, s’il vous plaît. Votre élève est arrivée. Voix du PROFESSEUR (plutôt fluette5): Merci. Je descends ... dans deux minutes ... La Bonne est sortie; l’Élève, tirant sous elle ses jambes, sa serviette sur ses genoux, attend, gentiment; un petit regard ou deux dans la pièce, sur les meubles, au plafond aussi; puiselle tire de sa serviette un cahier, qu’elle feuillette6, puis s’arrête plus longtemps sur une page, comme pour répéter la leçon, comme pour jeter un dernier coup d’œil sur ses devoirs. Elle a l’air d’une fille polie, bien élevée, mais bien vivante,
1 2 3 4 5 6

vide: leer précéder: vorangehen le tablier: die Schürze prévenir qn.: jn. benachrichtigen fluet,-te: schwächlich, zart feuilleter:durchblättern

2

gaie, dynamique; un sourire frais sur les lèvres; au cours du drame qui va se jouer, elle ralentira7 progressivement le rythme vif de ses mouvements, de son allure8, elle devra se refouler9; de gaie et souriante, elle deviendra progressivement triste, morose10; très vivante au début, elle sera de plus en plus fatiguée, somnolente11; vers la fin du drame sa figure devra exprimernettement une dépression nerveuse; sa façon de parler s’en ressentira, sa langue se fera pâteuse12, les mots reviendront difficilement dans sa mémoire et sortiront, tout aussi difficilement, de sa bouche; elle aura l’air vaguement paralysée, début d’aphasie; volontaire au début, jusqu’à en paraître agressive, elle se fera de plus en plus passive, jusqu’à ne plus être qu’un objet mou13 et inerte14,semblant inanimée15, entre les mains du Professeur si bien que lorsque celui-ci en sera arrivé à accomplir le geste final, l’Élève ne réagira plus; insensibilisée16, elle n’aura plus de réflexes; seuls ses yeux, dans une figure immobile, exprimeront un étonnement et une frayeur17 indicibles18; le passage d’un comportement à l’autre devra se faire, bien entendu, insensiblement19. LE PROFESSEURentre. Il porte une longue blouse20 noire de maître d’école, pantalons et souliers noirs, faux col blanc, cravate noire. Excessivement poli, très timide21, voix assourdie22 par la timidité, très correct, très professeur. Il se frotte23 tout le temps les mains; de temps à autre, une lueur24 lubrique25 dans les yeux, vite réprimée26. Au cours du drame, sa timidité disparaîtra progressivement,insensiblement; les lueurs lubriques de ses yeux finiront par devenir une flamme dévorante27, ininterrompue; le Professeur deviendra de plus en plus sûr de lui, nerveux, agressif, dominateur28, jusqu’à se jouer comme il lui plaira de son élève, devenue, entre ses mains, une pauvre chose. Evidemment la voix du Professeur devra elle aussi devenir de plus en plus forte, et, à la fin, extrêmement puissante et...
tracking img