Lecture cursive de 1984

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (930 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de l'auteur :

George Orwell est né le 25 juin 1903 à Motihari (ville d'Inde), fils d'un fonctionnaire, il fit des études entant que boursier. Il sera par la suite sergent de la policeimpériale de Birmanie pendant quelques années avant de démissioner. Il se mettra alors à l'écriture de nouvelles et de romans mais sans trouver d'editeur. Il combattra pendant la guerre d'Espagne etpendant la seconde guerre mondiale durant laquelle il sera réformé pour ensuite travailler à la BBC. Ses deux plus grandes oeuvres sont "La Ferme des animaux" et "1984", écrites à la fin de sa vie, oùil dénonce les méfaits du totalitarisme et du despotisme. Il meurt le 21 janvier 1950 à Londres des suites d'une tuberculose.

Le monde contre-utopique de "1984" :

Le monde de "1984" est unmonde où reigne le totalitarisme, George Orwell le décrit de manière très pessimiste. On n'y trouve que trois grands empires, etant constament en conflit les uns avec les autres : l'Océania (USA,Amériques du Sud, Royaume-Uni), l'Estasia (Inde, Japon, Chine) et enfin l'Eurasia (Europe, pays de l'est), le reste etant des territoires contestés. L'histoire du roman se déroulant en Océania, la suite de ladéscription n'abordera pas les deux autres puissances.

L'Océania est régie par un regime dictatorial appellé Angsoc (comprendre "Socialisme Anglais" en novlangue*) dirigé par Big Brother, dont ontrouve dans les rues et dans les lieux publiques les affiches (on apprendra à la fin du livre que Big Brother n'est en réalité qu'une alégorie, au même titre que Goldstein, l'ennemi publique del'Angsoc). Toutes libertés est inexistante, même celles de penser, ou d'avoir une vie privée et sentimentale : la population est perpetuellement surveillée par des télécrans, systemes de vidéo-surveillancequi ont aussi pour fonction de diffuser les messages de propagandes de Big Brother. Ainsi, penser est considéré comme un crime, le "crime par la pensée". Les quatres slogans fédérateurs de ce...
tracking img