Les accidents domestiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2959 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
METHODOLOGIE
Afin de vérifier que l’élaboration d’une action de prévention sur les accidents domestiques est nécessaire, j’ai choisi d’utiliser différents outils méthodologiques afin de répondre à ma problématique :
???????????????????????
I/ RECHERCHE DOCUMENTAIRES
A/ACCIDENTS DOMESTIQUES
J’ai ainsi centré mes recherches documentaires afin de connaître :
* L’échelle à laquelle sesituent les accidents domestiques en France
* Les différents accidents domestiques
* Les sujets les plus touchés
Avant toute chose, j’ai jugé utile de faire la distinction entre un accident de la vie courante et un accident domestique.
Les accidents de la vie courante (AcVC) sont des traumatismes non intentionnels qui se répartissent usuellement selon le lieu ou l’activité :
* lesaccidents domestiques, se produisant à la maison ou dans ses abords immédiats : jardin, cour, garage et autres dépendances,
* les accidents scolaires, incluant les accidents survenant lors du trajet, durant les heures d’éducation physique et dans les locaux scolaires, de la crèche à l’enseignement supérieur,
* les accidents de sport ou de vacances, et les accidents de loisirs,
* lesaccidents survenant à l’extérieur : dans un magasin, sur un trottoir, à proximité du domicile.
Sont exclus : les accidents de travail, les accidents de la circulation, les accidents causés par des éléments naturels, les suicides et les agressions qui ne sont pas considérés comme des accidents.
Les accidents domestiques sont définis par l’OMS comme étant " un événement indépendant de la volonté humaine,provoqué par une force extérieure agissant rapidement et qui se manifeste par un dommage corporel ou mental ". Ce sont les accidents qui surviennent dans une habitation (maison, appartement, caravane…) mais aussi dans ses abords immédiats à caractère privatif ( jardin, cour, garage …).
Selon la Cnamts, ce sont les accidents domestiques qui prédominent, représentant 61% des accidents de la viecourantes comme l’indique le tableau ci-dessous.
Je me suis intéressée à la classe d’âge la plus touchée par ces accidents. Le graphique qui suit, met bien en évidence que ce sont manifestement les enfants de 0 à 5 ans les plus touchés suivis de près des 6 à 12 ans selon toujours la Cnamts.

J’ai ensuite recherché les lieux de survenue des accidents domestiques. L analyse détaillé de la cnamts)ci-dessous montre que la cuisine est le lieu de prédilection (24%) des accidents domestiques. Le jardin et la cour représentent eux aussi des lieux à risques.



S’agissant du recensement des décès selon l’âge et la cause, dans le tableau ci-contre, nous pouvons constater qu’à chaque âge correspond un profil causal particulier. Chez les enfants de moins de 1 an, lessuffocations dominent alors qu’entre 1 et 14 ans les noyades sont prédominantes.



Les causes des accidents domestiques chez les enfants sont diverses ce qui est perceptible dans ce tableau :
FACTEURS FAVORISANTS LES ACCIDDENTS DOMESTIQUES |
Facteurs endogènes (propres à l’enfant) | Facteurs exogènes |
* Développement psychomoteur de l’enfant (souvent méconnus des parent) *Personnalité de l’enfant | * Attitude des parents * L’environnement humain * L’environnement matériel |

Le développement psychomoteur de l’enfant et les risques d’accidents selon l’âge de l’enfant (source cours CAP petite enfance du CNED) sont des données importantes pour appréhender le phénomène ce que montre le tableau ci-dessous.

AGE | ACQUISITION MOTRICES DE L’ENFANT | RISQUES D’ACCIDENT|
Dès la naissance | | La brûlure par le biberon, un bain trop chaud.L’étouffement par une couette, un oreiller ou par régurgitation de lait |
A partir de 3 mois | L’enfant commence à attraper les objets à sa portée. Il se retourne, roule sur le côté. | La chute depuis la table à langer ou la chaise haute, la noyade dans le bain, la suffocation. |
Entre 4 et 6 mois | Il commence à se...
tracking img