Les dechets menagers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4363 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Avant propos

Sommaire

Introduction

Les déchets ménagers en chiffres

Introduction

La question des déchets fait l’objet depuis le début des années 90 d’une attention croissante qui s’est traduite par l’adoption de Directives et Lois aux objectifs ambitieux. L’application pratique de ces outils législatifs devrait provoquer, à l’horizon 2000, un bouleversement des modes de gestiondes déchets et donc un bouleversement des mentalités.
Selon l’enquête réalisée par l’Ifen en partenariat avec le SCEES et l’Ademe auprès de 4 500 communes sur la gestion des déchets ménagers et assimilés début 1999 , en 1997, 23,5 millions de tonnes d’ordures ménagères ont été collectées en mélange, soit une moyenne nationale de 392 kg par habitant et par an. Hors communes touristiques (496kg/an/hb), c’est dans les communes centres des zones urbaines de plus de 20 000 habitants (28% de la population nationale) que la quantité collectée est la plus importante : 416 kg/an/hb.
La production de déchets s’accroît avec la concentration de l’habitat. Globalement, la production de déchets s’accroît avec la taille de la commune. Mais c’est surtout la concentration de l’habitat qui influesur la production d’ordures ménagères : les communes urbaines produisent d’avantage que les communes rurales ou périurbaines et, dans les grandes agglomérations, le centre produit 11% de plus que la banlieue.
La mise en décharge reste au niveau national le mode de traitement principal des déchets collectés en mélange (48% des tonnages). L’incinération avec récupération d’énergie, avec un tiersdes quantités traitées, devance très largement l’incinération sans récupération d’énergie (10%). 7 communes sur 10 (ce qui représente 43% de la population) transfèrent à un même groupement intercommunal la collecte et le traitement de leurs déchets.
Une collecte hebdomadaire de la deuxième poubelle pour un Français sur cinq . 40% des Français disposent d’une deuxième poubelle dont la collecteest assurée pour la moitié d’entre eux au moins une fois par semaine. Les trois-quarts des communes de moins de 500 habitants n’en bénéficient pas, tandis que les communes de plus de 20 000 habitants l’ont mise en place pour près de 50% de leurs habitants. La quantité déclarée collectée sélectivement par les communes s’élève à 8,5 millions de tonnes. Mais certaines petites communes neconnaissant pas les quantités concernées, une marge d’incertitude subsiste donc sur ce chiffre national.
La collecte du verre concerne plus de 8 communes sur 10 (plus de 90% de la population). Six communes sur dix (75% de la population) proposent la collecte des encombrants, principalement en porte à porte. 68% de la population (40% des communes) se voit proposer une collecte de papier carton, enapport volontaire essentiellement. Les plastiques, comme les métaux, sont collectés dans une commune sur quatre (un tiers de la population). Enfin, la collecte des déchets verts concerne 15% des communes, soit 35% de la population.
Par ailleurs, les premiers résultats du nouveau Compte économique de l’environnement, récemment développé par l’Ifen, et consacré à la récupération et au recyclage,feront l’objet du numéro 62 des Données de l’environnement (à paraître mi décembre 2000). La dépense de la récupération avoisine les 30 milliards de francs et reste très dépendante des cours des matières premières.

|Les déchets ménagers en chiffres | |

| |Les déchets municipaux regroupentl'ensemble des déchets dont l'élimination relève de la compétence des communes. |
| | |
| |6 principales catégories parmi les déchets : |
| |...
tracking img