Les effets de l'entrainement sportif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les effets de l’entraînement sportif

Problématique : Quels sont les effets du sport sur l’être humain ?

Sommaire :

Introduction

I ) Les conséquences de l’entrainement sur l’organisme.

1. Les effets pour le système cardiovasculaire.
2. Les effets pour l’appareil respiratoire.
3. Les effets pour l’appareil locomoteur.
4. Les effets physiologiques.

II ) AspectsPositifs.

1. Développement de nombreuses qualités physiques.
2. Bienfaits Psychiques.
3. Aspects thérapeutiques.

III ) Effets néfastes.

1. Des constats inquiétants
2. Risques fonctionnels
3. Risques psychologiques

Bilan

Annexes : entretien avec Philippe Babielle, masseur-kinésithérapeute-ostéopathe

Introduction

Le sport a mains effets positifs,aussi bien sur l’organisme que le mental, car il est un facteur d’harmonie dans la gestion du corps, à de nombreux points de vue mais il peut aussi avoir des effets néfastes sur l’organisme.

Nous allons donc vous présenter les différents aspects que peut avoir le sport sur un individu.

I) Les effets de l’entrainement sur l’organisme

1. Les effets pour le systèmecardiovasculaire.
Notre cœur est un muscle mais, contrairement à la majorité des muscles, il ne se commande pas de manière volontaire. Par contre il peut être sollicité de différentes manières par la pratique d’un sport. Bien évidemment, ces effets seront différents suivant les sports pratiqués, mais dans tous les cas nous aurons une sollicitation du muscle cardiaque. La pratique de n’importe quelsport aura pour effet d’augmenter  la force et le fonctionnement du cœur qui va se traduire à long terme par une diminution de la tension artérielle et diminuer les risques d’infarctus.
L’activité physique aura également un effet sur l’oxygénation des tissus et des organes. En effet le sang transporte l’oxygène, l’activité sportive va accroitre la fréquence cardiaque (le cœur va travaillerplus) et de ce fait le débit sanguin va augmenter. Donc vitesse du sang augmente, ce qui accélère l’oxygénation des tissus et des organes.

2. Les effets pour l’appareil respiratoire.
La respiration se fait le plus souvent de manière inconsciente. On en prend conscience lorsque l'on monte un escalier ou que l'on fait du sport car notre corps a besoin de plus d'oxygène et lespoumons doivent alors accélérer le rythme respiratoire pour le fournir. L'essoufflement apparaît quand les poumons sont "dépassés par les événements".
L’exercice physique aura pour effet d’augmenter la ventilation et la circulation dans les bronches, mais également de permettre un drainage efficace des sécrétions tant au niveau des bronches qu’au niveau des sinus. A long terme la pratiquequotidienne d’un sport permet donc d’entretenir voir améliorer la capacité du volume respiratoire.
3. Les effets pour l’appareil locomoteur.
Au niveau musculaire, on constate une augmentation de la force et du tonus des muscles mobilisés et, dans une moindre mesure, de leur volume. Du point de vue articulaire, l'exercice sportif permet de conserver et même de développer l'amplitudenaturelle des articulations, en luttant contre l'ankylose. L'activité physique constitue le meilleur traitement préventif et curatif de l'arthrose, favorisant notamment la nutrition et la mobilité des cartilages.
Au niveau de l'os, le sport a également des effets bénéfiques. Il facilite la fixation du calcium, et constitue un excellent moyen de prévention d'une maladie fréquente chez lespersonnes âgées, l'ostéoporose.
Grâce à l'amélioration du tonus musculaire, le sport permet de prévenir les douleurs au niveau des hanches, des genoux, et surtout de la colonne vertébrale.
4. Les effets physiologiques.
L’activité physique permet de brûler l’excès de graisses et de sucre qui encombre notre organisme. L'effort physique réduit le surpoids en remplaçant une...
tracking img