Les prelevements obligatoires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (810 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Résumé de l'exposé
Clemenceau aurait affirmé avec beaucoup de délicatesse : « La France est un pays très fertile, on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts ». Cette plaisanterie unpeu acerbe, reflète bien l’attitude critique que l’on a souvent vis-à-vis de l’impôt. Pourtant l’impôt semble aussi nécessaire, et il est même inscrit dans la Déclaration des droits de l’homme comme «la contribution commune indispensable pour l’entretien de la force commune et pour les dépenses d’administration » (article 13).

En effet, le principal rôle des prélèvements obligatoires (impôts etcotisations sociales) est de permettre à l’Etat de financer son administration, ainsi qu’un certain nombre de services publics assurés par la fonction publique. Il est alors légitime de contraindreles agents économiques à supporter le coût de ces services, au moins en partie. Par ailleurs on peut également se demander si les prélèvements obligatoires ne peuvent pas aussi être utilisés comme unoutil de politiques économiques (redistribution, etc.).
Toutefois, en dépit du fait que les prélèvements obligatoires peuvent paraître nécessaires, voire même utiles, sur le plan économique, on peutaussi craindre qu’une fiscalité trop élevée ait un impact négatif sur les comportements des agents et sur l’activité économique. Les recettes fiscales représentaient 44,2% du PIB en France en 2003(OCDE). Le chiffre paraît très élevé, surtout lorsqu’on compare la France à des pays comme les Etats-Unis (25,4%). Même si on sait que le système de protection sociale est beaucoup plus développé enFrance qu’aux Etats-Unis, on peut se demander si un taux de prélèvements obligatoires aussi élevé est véritablement justifié. Cela impliquera une réflexion sur le niveau optimal de la fiscalité, et sur lerôle que l’on veut donner aux prélèvements obligatoires.
Plus d’extraits de Faut-il réduire les prélèvements obligatoires ?
[...] Ici il semble donc important que la fiscalité soit neutre....
tracking img