Les retentissements sociaux des pathologies: l'anorexie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5965 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I.R.T.S. Nord Pas de Calais
Site Métropole Lilloise
Département de l’Intervention Sociale
Formation Assistant de Service Social

Le 27 mai 2011

-------------------------------------------------
Les retentissements Sociaux des Pathologies
-------------------------------------------------
UF 8 – DC1 – MOD. 1809

Promotion 2009 - 2012

-------------------------------------------------Introduction

« Maigreur », « mal-être », « fragilité », « alimentation », « carence », « isolement », « vomi », « famille »,  « amis », « entourage », « société », « adolescence », « homme », « suicide », « image de soi », « angoisse », « soulagement », « laxatifs », « mannequinat », « images des médias », « estime de soi », « relation amoureuse », « effet de mode », « pro ana »,« engrenage » et « rituels ». Ce sont autant de mots que l’on peut entendre lorsqu’on évoque l’anorexie.
Nous avons choisi ce sujet car il nous paraissait intéressant de traiter cette pathologie qui est connue de tous, de par la médiatisation et la visibilité des symptômes en phase avancée (maigreur).
Cette maladie donne bien souvent lieu à des représentations négatives. Nous avons donc voulu aller au-delà deses aprioris.
En tant que futures assistantes de service social, cette recherche semble nécessaire pour envisager un accompagnement adapté à la personne et à son environnement familial et social.
Pour cela, nous avons débuté par un brainstorming pour poser nos représentations de la pathologie. Afin de cerner au mieux les réalités, nous avons tenu à rencontrer une association de soutien familial« Charlotte ensemble c’est tout ». Nous nous sommes appuyés sur les fiches données en cours afin d’organiser notre travail. Nous avons cherché à varier les supports d’informations : livres, sites internet (forum, sites médicaux, associatifs) et vidéos. Nous avons ensuite procédé par petits groupes afin de répartir le travail. Un temps d’échange a toujours été prévu afin de partager les données.Tout d’abord, nous voulions traiter des Troubles Compulsifs Alimentaires (T.C.A.). Au vu de la diversité des troubles (boulimie, anorexie mentale, trouble mixte) nous nous sommes axés sur l’anorexie mentale.
D’autre part, la multiplicité des caractéristiques des publics touchés par cette maladie (nourrissons, adolescentes, hommes, femmes, sportifs, mannequins…) nous a amenées à faire un choix.Nous avons donc abordé l’anorexie chez les adolescentes, tout en mentionnant succinctement les autres types de public.
Afin d’envisager la maladie dans sa globalité, il s’agira dans un premier temps de décrire la maladie (causes, symptômes, signes…) puis dans un second temps, il conviendra de s’attarder davantage sur les impacts familiaux et sociaux de cette pathologie.
I. Définitions 

1)L’anorexie
L’anorexie est un refus de maintenir le poids corporel au niveau ou au-dessus d’un poids minimum pour l’âge et pour la taille et par une peur intense de prendre du poids ou de devenir gros alors que le poids est inférieur à la normal.
Elle combine :
-une altération de la perception de l’image de son propre corps
-une influence excessive de poids sur l’estime de soi
- un déni dela gravité de l’amaigrissement
-Aménorrhée primaire ou secondaire
- Des phases de boulimie
Les conséquences physiques sont souvent préoccupantes et s’aggravent à long terme : œdème de carence, amyotrophie, troubles circulatoires, cardiaques, digestifs, rénaux, métaboliques, infectieux, cutanés, dentaires, gynécologiques (avec impossibilité ou difficulté de grossesse), ostéoporotiques,incuries, donnant le sentiment d’une maltraitance physique majeure.
Sur le plan psychologique, on trouve des phénomènes de ritualisation, de rigidité des attitudes avec appauvrissement de la vie relationnelle, affective et sexuelle, isolement social, retentissements sur la vie professionnelle. On trouve également des complications psychiatriques : épisodes dépressifs, phobies diverses, obsession,...
tracking img