Les sophistes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4728 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre n°5 – LES SOPHISTES.
Cela pose un problème de les ranger en tant que philosophes.
D’où vient ce débat ?
Il remonte à leur époque. Ils étaient les ennemis de Platon et d’Aristote qui disaient d’eux qu’ils pervertissaient. Platon et Aristote mettent en doute la valeur des sophistes mais voit qu’ils soulèvent grand nombre de questions philosophiques
Les sophistes sont les représentantsde la pensée morale et politique de leur époque. Ils ont contribué à la diffusion des idées.

Pourquoi il y a rupture d’avec la pensée d’auparavant ?
Avant les penseurs vivaient en grande Grèce, en Italie du sud, en Sicile ou sur les côtes ioniennes ; régions plus prospères.
Or dans la 2e moitié du Ve, Athènes connaît un essor économique, politique et culturel
→ Centre d’activitéphilosophique.
Athènes est dotée de nombreux penseurs (ex : HERODOTE) et va aussi les former (ex : SOCRATE, CRITIAS)
L’apparition de la sophistique coïncide avec l’expansion du système démocratique.
→ Il faut une nouvelle forme d’éducation, de pensée pour former les citoyens aux nouvelles tâches (de la vie politique)
→Cette éducation sera proposée par les sophistes (ex : PROTAGORAS).
A leur réflexionpolitique et pédagogique s’inscrit la mutation politique avec un rôle grandissant pour le citoyen dans cette démocratie.

Comment est apparu ce système démocratique ?
Jusqu’à la fin du VIIe, Athènes était régie par un système oligarchique (= grandes familles traditionnelles au pouvoir)
1. 1e forme de démocratie sous SOLON (+- à l’époque de THALES) :
En 594, pour calmer les troubles,SOLON décide d’ouvrir l’assemblée à l’ensemble des citoyens mais il maintient le système de classe censitaire (les classes les + riches avaient accès aux magistratures)
2. 2e phase, à la fin des Pisistratides (fils de PISISTRATE, tyran d’Athènes) :
En +/- 510, il y a un retour à la « démocratie ».
CLISTHENE propose des réformes qui donnent naissance à la démocratie athénienne classique : ladémocratie directe (>< représentative).
L’assemblée obtient plus de pouvoirs.
CLISTHENE instaure aussi l’élection (ou plutôt tirage au sort) à la Prytanie → un président de la cité est élu chaque jour.
Il propose :
* La reddition des comptes : il faut rendre des comptes à la fin de sa magistrature
* L’ostracisme : possibilité d’évincer quelqu’un de trop influent susceptible deprendre le pouvoir et donc de renverser la démocratie.

Désormais, tous les citoyens sont susceptibles de prendre la parole ou de défendre des travaux (cf. reddition des comptes). Ils peuvent tous exercer une activité politique.
Réforme de THEMISTOCLE : il instaure un tirage au sort pour les archontes (= titulaires des charges les plus élevées)

Période de PERICLES et d'EPHIALTES : Ilsaccélèrent le processus de démocratie et étendent l’accès aux magistratures pour toutes les classes (sauf les plus pauvres). De +, les tâches publiques deviennent rémunérées.

15/10/10
Que sont les sophistes ?
Même racine que philosophe : < sophon : le sage, le savoir - <sophistes : Celui qui fait l’action d’être habile, sage.
Au départ ces deux sens sont =, mais sophistes se distinguent desophon et devient enseignant dans le domaine technique.
Par sophistes il y a :
* Ecole de pensée : partage d’idées au niveau politique, sté, connaissance.
→ On les regroupe sous un même nom depuis PLATON.

A l’époque, il n’y a pas d’unité de la ϕ → On n’attribue pas une unité aux sophistes.
Mais, ils ont des caractéristiques communes :

1. Ce sont des professeurs itinérants = qui sedéplacent de cité en cité pour enseigner.

Dans le droit grec, on est soit citoyen d’Athènes, soit citoyen de Sparte. Quand on n’est pas dans sa propre cité, on n’a aucun droit.
Les sophistes enseignent l’activité politique là ou eux-mêmes ne possèdent aucune légitimité politique → Paradoxe !

Ce sont les 1er à développer une théorie de l’éducation se basant sur le mémotechnie.
→...
tracking img