Lettres persanes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Lettres Persanes

Lettre 100 (1721)

Introduction
      Les Lettres persanes ont été publiées en 1721 anonymement à Amsterdam. L’éditeur présente son livre comme un recueil de lettres fictives de Persans qui l’aurait recueilli chez lui. Cela permet d’éviter la censure. Les deux personnages principaux, Rica et Usbek, sont deux riches Persans qui ont quitté Ispahan pour rejoindreParis. Leur séjour s’étend sur une dizaine d’années de 1711 à 1720. Ils écrivent beaucoup pour raconter ce qu’ils observent à leurs proches restés en Perse et aussi à leur ami Rhédi qui voyage en Europe. Ils observent les mœurs occidentales. Montesquieu va comparer deux mondes : l’Orient et l’Occident. Ce thème est très répandu au XVIIIème siècle. Ici il s’agit de la lettre 100 écrite par Rica àRhédi.

I. Lettre sur les femmes.
1- Lettre sur les femmes :
Présentation comme une lettre : « RICA A RHEDI ». « A Venise. » « De Paris, le 8 de la lune de Saphar, 1717. » = lieu et date, expéditeur et destinataire précisés.
- « je » = Rica qui écrit à Rhédi
« Je trouve » « ma lettre » « mon ouvrage »
- Présence de la 2ème pers singulier le tutoiement marque une connivence
« Queme servirait de te faire une description «  « tu eusses reçu ma lettre »
Témoignage d’un étranger : plusieurs expressions marquent la distance du regard
« Je trouve les caprices de la mode, chez les Français, étonnants. »
« On voit quelquefois » « Dans cette changeante nation »

Les mœurs des femmes : elles sont l’objet de cette lettre « les caprices de la mode »
Les femmes sont régies parla mode. Nous le voyons dans différents domaines :
Elles sont obnubilées par la mode « habillement » « leurs parures » tout a son importance
• Les coiffures : « montent » « descendre » verbes d’opposition.
• Les chaussures : « piédestal » « tenir en l’air » = répétitions
• Le maquillage : « les mouches »
• La taille et les dents
2) Le changement

Il est impossible de parlerde la mode des femmes < il faut leur parler des modes des femmes car le Persan montre bien que tout change, évolue très rapidement.

Mode instable : « Autrefois », « aujourd'hui », » Quelquefois », » le lendemain »

La mode varie : selon les saisons « été et hiver »

Entre Paris et la province

Exemples excessifs et amusants :

« Une femme qui quitte Paris pour aller passersix mois à la campagne en revient aussi antique que si elle s'y était oubliée trente ans. »

      - La femme qui part à la campagne et qui revient six mois après démodée.
      - Le fils qui ne reconnaît pas sa mère et qui la compare aux Américains (parce que l’Amérique vient d’être découverte).
« Ils ont oublié comment ils étaient habillés cet été; ils ignorent encore plus commentils le seront cet hiver »
Parallélisme entre « ils ont oublié »/ »ils ignorent »
Opposition « hiver »/ »été » renforcé par le « encore plus » effet comique
Hyperbole entre les « six mois » et « trente ans »
• La mode est instable. Nous le voyons par la présence deux fois du mot « quelque fois » dans le texte et l’opposition entre « autrefois » et « aujourd’hui ».

3) Lesconséquences

Rica est un observateur avisé, il voit les évolutions mais est aussi capable de relever les conséquences de telles conduites.
• Financières : la mode coûte très chère. Elle appartient donc à une élite sociale.
« mais surtout on ne saurait croire combien il en coûte à un mari, pour mettre sa femme à la mode. »
• Architectural : Les architectes doivent agrandir les portes. Lamode influe sur l’architecture qui est un domaine assez important.
⋄ Montesquieu utilise des procédés d’exagération.

II. La satire
Montesquieu se cache derrière le regard étranger et dresse le portrait critique des mœurs de son temps.
Société d’apparences : Tous ces changements, la mode et les goûts des femmes sont présentés comme des purs « caprices » (cf fantaisies X 2)= satire,...
tracking img