Lettres persannes.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (427 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mauvais sang, Rimbaud (1873)
paru dans Une saison en enfer (5ème section)
I) Une autobiographie transfigurée
*autobiographie:
-récit à la première personne « je »
-« encore tout enfant »-c’est la biographie qui justifie le moi présent (Rimbaud maintenant)
-on retrouve dans le texte des éléments de la vie de Rimbaud, sa fuite et son errance sur les routes « sans gîte, sans habits, sanspain » à l’âge de 16 ans
-fin du texte : rapport avec l’Afrique // à la vie de Rimbaud quand il part y vivre. « Plus de mots » -> c’est le moment où il arrête d’écrire
*Ce n’est pas vraiment uneautobiographie
-Il n’y a pas d’éléments précis (lieux, personnages, dates)
-ellipses : pas de chronologie réelle
-articles indéfinis : rend le texte impersonnel et universel
-connotations :certains mots nous font penser à des choses de la vie de Rimbaud, sans qu’il le précise
-aucune marque réelle que « je » = Rimbaud
-expressions mystérieuses (ligne 10) qui reste à déchiffrée pourle lecteur
II) Un itinéraire symbolique
*Champ lexical de la vue (« j’admirais » l1, « je voyais » l13) qui se dégrade (l26 « il se coupe du monde ») et finit par des visions hors du temps et del’espace.
*Arrivées dans les villes correspondent à plusieurs images.
*Réalité transformée par l’écriture qui aboutit à une connaissance de lui-même.
*Chaque changement énonciatif est marqué par untiret -> évolution du système énonciatif. Comme si on changeait de locuteur : 1ère partie > récit à l’imparfait. (Singularité, découverte) Rupture énonciative : 2ème partie > présent. (Opposition à lasociété)
*L30 : opposition avec la société, jugement.
*Dernier tiret : impression que le poète se parle à lui-même -> phrases nominales (le poète se parle à lui-même), répétitives, langage quis’appauvrit, plus de mot. Dégradation, disparition de l’écriture qui symbolise cette fin chez Rimbaud : impression qu’il va aller vivre ailleurs.
III) Le poète et la marginalité
*Référence à des...
tracking img