Limites de la science

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1505 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La science a-t-elle des limites ?
[Introduction]
Depuis toujours, la science n’a cessé de progresser, et d’apporter à l’Homme une connaissance toujours plus vaste de la Nature, du Monde qui l’entoure. La science est une démarche rationnelle, objective et universelle qui a pour ultime but la connaissance de la Vérité. La science doit de ce fait chercher à tout connaître, et semble alors êtreillimitée.
Pourtant, la science n’a toujours pas atteint ce but, elle a donc dans cette mesure échoué. De plus, la science s’est avérée être parfois dangereuse pour l’Homme, et il a alors eu besoin de fixer des limites à la science pour éviter qu’elle ne devienne nuisible.
Comment se fait-il que la science et la recherche scientifique doivent être limitées alors que leur but est d’accéder à laconnaissance complète de l’Univers ?
[Première partie]
Tout d’abord, la science se définit, jusqu’au XVIIIe siècle, comme la recherche du savoir vrai. La recherche scientifique doit donc être toujours approfondie afin qu’elle puisse aboutir un jour à la connaissance parfaite, à la Vérité. Elle ne doit donc jamais s’arrêter de progresser. Même si, après le XVIIIe siècle, la science se divise ensciences diverses, leur but reste le même : apporter à l’Homme la connaissance la plus parfaite possible du Monde qui l’entoure. La science doit donc toujours être en progression, en mouvement. C’est d’ailleurs l’idée que reprend Montaigne dans ses Essais, au XVIe siècle. En effet, Montaigne considère que la science doit toujours suivre un mouvement perpétuel. Elle doit sans cesse se corriger, ou secompléter. C’est parce que la science évolue à chaque instant qu’elle ne peut, selon Montaigne, n’être qu’illimitée.
Mais imaginons le cas où la science aurait toutefois des limites. La première possibilité serait des limites « humaines », c'est-à-dire fixées par l’Homme ; comme par exemple des limites dues à une censure politique. Dans ce cas, la science ne serait plus science, elle selimiterait à obéir aux désirs ou aux intérêts humains et n’apporterait donc aucune connaissance vraie sans une approbation (politique) préalable. Elle serait détournée et perdrait même son caractère scientifique. C’est ce qu’a fait, par exemple, le docteur nazi Mengele qui s’est servi de la science pour tenter de démontrer l’idéologie raciale nazie. La science devait alors simplement servir une idéologieet ne recherchait plus aucune vérité scientifique.
La seconde possibilité serait des limites « naturelles », matérielles. Dans ce cas, la science n’a plus à faire à des limites, mais plutôt à des obstacles qu’elle se doit de franchir pour progresser. Il n’existe pas de limites naturelles que la science ne puisse franchir, c’est même son rôle de les franchir pour progresser.
La science, si ellereste purement science, ne peut donc avoir aucune limite matérielle ou idéologique.
La science, de plus, ne peut s’arrêter à l’étude ou à la connaissance d’une partie du réel. Sinon, le reste du réel serait expliqué par le mythe, les préjugés ou encore les opinions qui ont un degré de vérité presque nul. La science a donc pour devoir d’éclairer l’Homme et de ne pas le laisser dans l’erreur.Ainsi la science, pour rester pleinement science, ne doit avoir aucune limite dans son domaine d’application et dans sa démarche. Pourtant, la science est devenue dangereuse, ou même erronée, parfois.
L’Homme se doit alors de fixer les limites de la science contemporaine.
[Deuxième partie]
La science est par définition amorale. Dans la mesure où la science est une démarche rationnelle, objectiveet universelle, elle n’a donc absolument pas à réfléchir sur le caractère moral d’une observation. Un fait en science, comme 2+2=4, peut être vrai ou faux, mais il ne peut pas être bon ou mauvais. Pourtant, le besoin de limiter la science à des actions morales devient conscient après le traumatisme de la Seconde guerre mondiale. En effet, avec les expériences scientifiques nazies (comme essayer...
tracking img