Lingui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2648 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous avons décidé, dans ce travail de recherche, de nous pencher sur la spécificité du proverbe, d’une part, par intérêts scientifiques et par intérêts personnels d’autre part. Parmi les images et représentations, le proverbe a un sens très profond. Nous pouvons en constater sa force à travers la communication. Les proverbes ne cessent d’interpeler par leurs formes simples ainsi que parl’évocation qu’ils provoquent lors de situations particulières ou de jugements. Nous sommes aussi surpris par l’exactitude dans l’image. Cette parole commune doit être prononcée à un moment adéquat. Nous avons voulu découvrir ce que l’on pourrait appeler l’énigme proverbiale, d’où peu bien provenir cette force énigmatique. Ainsi nous avons choisi le proverbe comme objet d’étude dans le but de comprendre sonmécanisme.et de répondre à la question suivante : en quoi le proverbe est-il un élément constitutif à part entière ? Autrement dit, quels sont les facteurs qui participent à former leur structure ?
Nous essaierons dans un premier temps de définir le proverbe et d’en présenter les caractéristiques fondamentales ce qui par la suite, nous permettra d’étudier le proverbe comme un lieu dereprésentations collectives.

Les proverbes sont présents dans toutes les langues mais un locuteur natif ignore les critères définitoires du proverbe il ne reconnait le proverbe que grâce à quelques propriétés comme la rime, le rythme, le contenu moral et spirituel. A l’inverse, en linguistique, il est étudié grâce à ses caractéristiques, ses modes de fonctionnements d’une part sémantique, syntaxique etargumentatif. Notre objet d’étude qu’est le proverbe doit être appréhendé dans le discours. Le proverbe est un produit collectif, une pratique sociale qui est régi par des normes, c’est à dire des lois du discours proverbial concernant la production et l’acceptation du proverbe : il doit être facile à mémoriser, il doit aborder les problèmes qui touchent de près les locuteurs, etc. Durant unéchange verbal, le proverbe n’est pas neutre mais il comporte des aspects expressifs, il est choisi par la visée du discours du locuteur dans le but d’obtenir un certain effet sur des destinataires, sur la situation de communication.
Dans le champ des sciences du langage, on peut distinguer trois sens du mot discours :
- exercice individuel de la faculté du langage,
- tout énoncé linguistiqueobservable,
- énoncé mis en relation avec ses conditions de production,
Pour mieux comprendre la notion de discours, il faut la distinguer des deux autres
notions que sont la langue et la parole.
L’opposition entre langue et parole est l’opposition fondamentale établie par Saussure. La langue est considérée par Saussure comme un système de signes qui est commun aux membres d’un groupe humain. Laparole est l’usage de ce système par les sujets parlants. Si la langue apparaît comme un code commun à l’ensemble des individus appartenant à une même communauté linguistique, la parole, au contraire, est la manière personnelle d’utiliser ce code. Ainsi, dans la conception saussurienne, la parole se distingue de la langue comme ce qui est individuel se distingue de ce qui est social. Dans ce sens, lanotion de parole, par rapport au discours, se rapproche des deux premiers sens de ce dernier. La définition saussurienne de la parole nie la dimension sociale qui est en effet une propriété inhérente de la parole. La parole est à la fois individuelle et sociale qui s’inscrit dans des types de discours qui sont structurés par des paramètres sociaux. Les études linguistiques prouvent l’existenced’un ensemble de règles, de rituels et de conventions qui gouvernent la production de la parole. La notion de parole au sens saussurien s’avérait inadéquate pour l’étude des faits linguistiques dans leur dimension sociale. D’où le terme de parole est remplacé par le terme discours qui permet de mettre en relation faits linguistiques et faits sociaux. L’opposition entre langue et parole...
tracking img