Linguistique contrastive selon debyser

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1658 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Francis Debyser, BELC, Paris.
LA LINGUISTIQUE CONTRASTIVE ET LES INTERFERENCES
Parmi les espoirs placés par les professeurs de langues vivantes, et notamment de français langue étrangère dans le progrès de la description linguistique, l'une des attentes les plus vives a été, à partir des années 50, que l'on parvînt à établir des grammaires comparées d'un nouveau genre, afin de faciliterl'apprentissage de langues étrangères, et, d'une manière générale, le passage d'une langue à l'autre. C'est ainsi qu'est née, dans une perspective d'application, la linguistique contrastive dont les ambitions de départ étaient qu'une comparaison « terme à terme, rigoureuse et systématique 2 » de deux langues et surtout de leurs différences structurales était possible et devait permettre de réaliser desméthodes mieuxadaptées aux difficultés spécifiques que rencontre, dans l'étude d'unelangue étrangère, une population scolaire d'une langue maternelle donnée.
Une série d'ouvrages et d'articles publiés aux États-Unis entre 1945 et 1965, où l'on Tetrouve constamment les noms de Ch. C. Fries, R. Lado 3, R. L. Politzer, Ch. A. Ferguson, R. P. Stockwell et J. B. Carrol, témoigne de l'enthousiasme quesuscitèrent les premières études contrastives qui semblaient apporter des solutions nouvelles à ce que l'on considérait alors comme « un des principaux obstacles à l'apprentissage d'une langue étrangère, l'interférence causée par la différence de structures entre la langue maternelle de l'élève et la langue étrangère 4 ».

1. Appelée parfois « différentielle », notamment par J. P. Vinay, ch. «Enseignement et apprentissage d'une langue seconde », in Le langage, Encyclopédie delà Pléiade, 1968.
2. W. G. Morlton, The sounds of English and German. Contrastive Structure Series, University of Chicago Press, 1962.
3. Lado, Linguistics accross Cultures, University of Michigan Press, 1957.
4. Ch. Ferguson, Introduction générale à la série d'études contrastives réalisée par le Center forApplied Linguistics de Washington et publiée par University of Chicago Press de 1962 à 1966.
31Francis Debyser, BELC, Paris.
1 . Appelée parfois « différentielle », notamment par J. P. Vinay, ch. « Enseignement et apprentissage d'une langue seconde », in Le langage, Encyclopédie delà Pléiade, 1968. 2. W. G. Morlton, The sounds of English and German. Contrastive Structure Series, University of ChicagoPress, 1962. 3. Lado, Linguistics accross Cultures, University of Michigan Press, 1957. 4. Ch. Ferguson, Introduction générale à la série d'études contrastives réalisée par le Center for Applied Linguistics de Washington et publiée par University of Chicago Press de 1962 à 1966.

On peut, en 1970, se demander si les résultats ont confirmé ces espoirs. Auparavant, il peut être utile de mieuxsituer la linguistique contrastive par rapport à son champ d'application et de clarifier brièvement certaines hypothèses qu'elle véhiculait plus ou moins explicitement quant à l'apprentissage d'une langue seconde.
1. La linguistique contrastive a nécessairement pour objet l'application. Bien qu'elle rende parfois hommage, en passant, à Bopp et à W. Von Humboldt, elle n'a pratiquement rien hérité dela grammaire comparée du xixe siècle, et n'est ni classificatoire ni philologique ni historique. Elle utilise, sans se substituer à elle, la linguistique descriptive et les comparaisons qu'elle entreprend — si l'on excepte les études sociolinguistiques sur des situations de bilinguisme ou de plurilinguisme 2-sont arbitraires du point de vue de la recherche fondamentale : il n'y a pas en effet deraison scientifique particulière de comparer le thai etl'anglais ou le français et le wolof, sinon pour mieux enseigner l'anglais aux Thaïlandais ou le français aux écoliers de Dakar. Les études contrastives font donc partie de la linguistique dite appliquée. Elles peuvent rencontrer en chemin des problèmes théoriques intéressants, permettre la vérification d'hypothèses, et susciter des...
tracking img