Malebranche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lorsque nous agissons, nous sentons en nous un pouvoir de choisir. C’est ce pouvoir qu’on nomme liberté au sens métaphysique du terme, puisqu’il fait de chacun l’auteur de ses actes et donc le responsable de son être, autrement dit, par la liberté, je suis un sujet, je suis le principe de mes actions, voire de mon être. Or, ce pouvoir de choisir, en quoi consiste-t-il exactement ?

C’est àcette question que répond Malebranche dans cet extrait de son ouvrage, De la recherche de la vérité [il s’agit d’un extrait du 1er éclaircissement]. Le philosophe veut montrer que nous avons un pouvoir d’agir librement qui a toujours un motif quelque inconnu qu’il nous paraisse, motif qui ne nous détermine pas à agir, raison pour laquelle nous sommes libres. On peut donc se demander comment il estpossible d’assigner à la liberté des motifs d’agir qui n’apparaissent pas au sujet tout en étant pas des causes. Y a-t-il une liberté d’indifférence, c’est-à-dire un pouvoir de choisir en l’absence de tout motif ? Comment une telle idée peut-elle apparaître ? Comment peut-on être libre s’il y a toujours un motif à nos actions ?



La thèse de Malebranche est que nous avons le sentiment intérieurde notre liberté. Un sentiment est ce que chacun est seul à même de découvrir en lui. Dire qu’il est intérieur, c’est désigner incontestablement la conscience en tant qu’elle nous permet de rapporter à notre être ce que nous pensons ou voulons. Mais parler de sentiment, c’est aussi dire que la conscience n’est pas une connaissance. Bref, ce pouvoir qu’est la liberté nous ne le connaissons pas àproprement parler.

Malebranche rapporte la thèse dite de l’indifférence pure à certains auteurs qu’il ne nomme pas et qu’il annonce comme n’étant pas la sienne. Cette thèse consiste à soutenir que le pouvoir de choisir qui constitue notre conscience de la liberté est compréhensible sans aucun motif physique. Qu’entendre par cette dernière expression ? Un motif, c’est ce qui meut. Dire qu’il estphysique doit se comprendre comme naturel plutôt que comme matériel. C’est dire que le motif est lui-même senti. Il peut donc venir de l’extérieur. La thèse de l’indifférence pure est celle selon laquelle le sujet peut agir sans avoir un motif, ce qui impliquerait qu’il pourrait choisir de faire quelque chose sans aucune raison. L’expression indifférence pure renvoie au fait qu’on nommeindifférent un objet ou un acte qui n’est ni bon ni mauvais comme le nombre pair ou impair de cheveux pour prendre un exemple des Stoïciens. Elle est pure au sens où il n’y a rien qui fasse pencher la balance de la volonté d’un côté plutôt que d’un autre.

Malebranche objecte à cette thèse son caractère contradictoire, c’est-à-dire son impossibilité logique. En conséquence, l’indifférence pure n’est pasréelle. En effet, dit-il, il faut sentir pour consentir, autrement dit pour pouvoir accepter de faire quelque chose, il faut d’abord que la tâche soit présente. Autrement dit, le choix de l’indifférence consisterait à choisir sans avoir quoi que ce soit à choisir. Ce qui revient à choisir et à ne pas choisir : là est la contradiction.

Comment donc est-il possible qu’on ait pu penser cetteindifférence pure ? Telle est la question à laquelle l’extrait du texte de Malebranche répond ensuite.



Malebranche donne d’abord comme explication sous forme de concession que nous ne faisons pas toujours réflexion au motif de notre action. On comprend donc que le sentiment intérieur de la liberté n’est pas la réflexion sur les motifs de notre action comme le soutiendrait pour son propre compteAlain dans ses Définitions. Dès lors, ce sentiment est une conscience immédiate d’action qui ne sépare pas le motif en tant que tel comme le fait la réflexion. Il précise que les actions à propos desquels nous ne réfléchissons pas au motif sont surtout celles qui ne nous paraissent pas importantes. Qu’elles soient les plus fréquentes ne signifiant pas qu’elles sont les seules. Ainsi l’absence de...
tracking img