Manager

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nouveaux tendances de marche sur zoom France et produits sucres

• Nouveaux tendances B2B

1. Sur restaurant

Globalement, la restauration commerciale a bénéficié du fait que les Français prennent de plus en plus de repas à l’extérieur. Actuellement, 18 % du budget alimentaire est consacré aux repas hors foyer, contre 11 % il y a 30 ans.

un Français prend en moyenne troisrepas par semaine à l’extérieur de son domicile.

Les entreprises surveillent d’ailleurs de très près les notes de frais. Le consommateur est ainsi à la recherche d’une formule rapide, d’un bon rapport qualité-prix, et, exigence supplémentaire proche de son lieu de travail. Des exigences qui ont joué un rôle dans le grand boom de la restauration rapide et des formules à prix serrés.

Les lieux devente se sont multiplés et l’offre s’est diversifiée vers des produits exotiques, bio, allégés…

(Du rapport d’archives de Studyrama)

La transformation des modes de vie, marquée par la généralisation de l’activité des femmes et l’intensification des rythmes professionnels, surtout dans les zones très urbanisées, influe sur le temps consacré à « se nourrir », sur ses modalités, et sur laplace réservée aux repas dans la vie des familles.

Dans le champ de la santé, les « prescriptions » nutritionnelles font désormais partie de notre quotidien. Dans le champ politique, les programmes de santé publique ciblent les conduites alimentaires dont dépendent des questions majeures, telles que l’obésité.

Dans le champ sociologique, l’acte de se nourrir est analysé comme un geste individuel- et social lorsqu’il est partagé - qui ne se limite pas à un rituel purement utilitaire. Dans le champ économique, le développement durable et l’écologie ont des effets sur les choix alimentaires, au travers des préférences affichées pour certains produits. Dans le champ du « développement personnel », nombre de méthodes font de l’activité culinaire un pan privilégié de la créativité et de ladécouverte de soi. Enfin, dans le champ de l’information et du divertissement, les références à « la cuisine » se multiplient, des innombrables sites internet aux émissions de télé-réalité.

(source : de de fondation Nestle France)

45% des Français souhaitent se voir proposer des produits bio lorsqu’ils vont au restaurant.
(source : etude Agence Bio, Barometre de consommationet de perception des produits biologiques en France ,Octobre 2010)

Les consommateurs sont aussi de plus en plus conscients
qu’ils peuvent « voter avec leurs achats » en préférant des
aliments plus sains, moins gourmands en carburant, plus
équitables, moins polluants…..
Les évolutions récentes de la restauration commerciale
confrontent lesecteur à de nouveaux enjeux sociaux et
écologiques

(source:de de UTOPIES)

2. Sur artisanat

A. Pâtisseries
la consommation de glucides issus des féculents et des céréales (pain, pâtes, pommes de terre, légumes secs…) a diminué, celle de produits transformés a augmenté : pâtisseries industrielles, desserts lactés frais, soupes et platspréparés sont d’utilisation courante.

(source : d’Expertise scientifique collective, Inra (France))

En fait, on consomme le chocolat différemment, c'est-à-dire que l’on en achète moins, mais plus cher……..La tendance, c’est aussi toujours plus de cacao :certaines marques vont même jusqu'à 99%, ce qui donne un chocolat tares amer…..réserve aux passionnées.

Les ventes dechocolat, en volume, stagne peut-être pour des raisons diététiques. Alors que les ventes en valeur ont fortement augmentées. Cela est dû à l'augmentation des prix, expliqué par la hausse du cours du cacao.

Même si la consommation en chocolat reste stable et que les prix ont augmenté, tout cela montre que les Français sont prêt à dépenser plus pour satisfaire leur plaisir, une question de bien...
tracking img