Montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1209 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Montaigne (1533-1592)

Sa vie : Éducation humaniste, assurée par son père, charge de magistrat, maire de Bordeaux, se retire 13 ans à Montaigne. Il fait un long voyage à travers l’Italie et l’Allemagne.
L’évènement le plus marquant de cette période de sa vie est sa rencontre à 25 ans avec La Boétie : ils ont à peu près le même âge mais La Boétie est plus mur que Montaigne. Juriste éruditavec une solide culture humaniste, il écrit des traités politiques mais aussi des poésies en latin et, admirateur de la Pléiade, en français. L’ami meurt à seul 32 ans. Montaigne vit une période d’aventures amoureuses jusqu’à quand, à 33 ans, se marie. Après la mort du père, il hérite d’une bonne somme et quitte son travail de magistrat pour se retirer sur ses terres désireux de jouir de safortune, de se consacrer à la fois à l’administration de son domaine et à l’étude et à la réflexion. Mais quand le roi le convoque, il fait la guerre.

Son style : Montaigne choisit le français alors que les ouvrages philosophiques ou scientifiques sont écrits en latin et que le français est encore en pleine évolution :
« J’écris mon livre pour peu d’hommes et pour peu d’années. Si cela avait étéune matière destinée à durer, il aurait fallu la confier à une langue plus stable. D’après la variation continuelle qui a accompagné la notre jusqu’à l’heure actuelle, qui peut espérer que sa forme actuelle sera en usage dans cinquante ans d’ici. Depuis que je vis elle a changé pour la moitié. » Montaigne écrit son livre comme il parle : « Le langage que j’aime, c’est un langage simple et naturel,tel sur le papier qu’à la bouche ». Montaigne veut une langue simple mais aussi expressive. Sa langue abonde en emprunts au langage populaire (comme Rabelais qu’il lit avec plaisir).

Sa philosophie :
Les Essais témoignent d’une grande confiance dans la Nature et dans l’homme, qui peut trouver un équilibre (HUMANISME).
Dans l’exemple des hommes anciens, Montaigne reconnaît des exemplesde vigueur, d’héroïsme qu’il déplore de ne plus trouver à l’époque où il vit, et il avoue qu’il aurait voulu vivre aux temps de la République romaine.
Il condamne toute forme de violence.
Il a fait l’expérience de la souffrance et il fait de la santé le souverain bien. La mort fait partie de la vie.
Montaigne déclare que son but est de « décrire l'homme, et plus particulièrementlui-même ». Il estime que la variabilité et l'inconstance sont deux de ses caractéristiques premières. « Je n'ai vu, dit-il, un plus grand monstre ou miracle que moi-même ». Il décrit sa pauvre mémoire, sa capacité à arranger des conflits sans s'y impliquer émotionnellement, son dégoût pour les hommes poursuivant la célébrité et ses tentatives pour se détacher des choses du monde afin de se préparer à lamort. Sa célèbre devise « Que sais-je ? » apparaît comme le point de départ de tout son étonnement philosophique. Ses considérations sont celles d’un moraliste qui désire se connaître et conquérir la sagesse ; il cherche, hésite… et s’il choisit comme matière de son livre, c’est qu’il se connaît mieux qu’aucun autre. Il pense en outre que son cas individuel a valeur d’exemple. Il élabore un projetd’éducation destiné à former, non pas des érudits, mais des hommes ouverts, justes, exercés à l’esprit critique.
Dans les deux derniers chapitres des Essais, Montaigne révèle, en guise de conclusion, sa conception du bonheur du sage : pour être heureux il faut s’accepter, modérer ses désirs et se méfier des préjugés et des fausses valeurs

L’éducation : Montaigne et Rabelais font tous deux partiedes principaux réformateurs de l'éducation dans la France de la Renaissance.
Éduquer signifie former le jugement, pas accumuler des connaissances.
En éducation il importe, dit-il en substance, avant que d'en faire des spécialistes, de former des hommes, c'est-à-dire des êtres complets. Il subordonne l'enseignement des sciences à l'éducation morale et il dénonce les méfaits d'une...
tracking img