Montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bien que cet extrait apparaisse dans un essai s’intitulant « De l’institution des enfants », Montaigne envisage un programme de formation qui concernerait d’abord le maître « Qu’il lui fasse ». Dès la première phrase l’ambiguïté est permise, notamment dans l’indécision quant au pronom personnel ‘lui’ dans « les principes d’Aristote ne lui soient principes ». Ce ‘lui’ ne se limite-t-il qu’àl’enfant ? Aux vues des du début de l’essai, cela serait bien restrictif. Ainsi Montaigne use ici de sa propre expérience en recommandant le préceptorat à la noblesse. L’institution, comme il la conçoit, cette éducation donnée, n’est pas de celles qui soient reçues en collège dont il garde un souvenir de cruauté et d’étroitesse d’esprit « une vraie geôle de jeunesse captive » . Elle ne passe pas par laforce, il écrit à ce titre « Qu’il […] ne loge rien en sa tête par simple autorité et à crédit ». Il peut cependant être intéressant de noter que pour un essai qui n’a pas la prétention de donner de véritables préceptes de l’éducation il semble pourtant parfois bien didactique « qu’il sache, il qu’il emboive, il faut que, qu’il cèle», de plus Montaigne n’use pas moins de neuf subjonctifs,subjonctif qui par définition est une idée regardante sur le procès, jouant sur les propositions subordonnées et les phrases injonctives ici, en peu de lignes…

Ce qui compte d’abord pour Montaigne est la formation du jugement « Son institution, son travail et étude ne vise qu’à le former ». Ce socle de l’éducation est cité à deux reprises dans le texte et il est à noter un passage de lapluralité « jugements » à la singularité « Ainsi les pièces empruntées d’autrui, il les transformera et confondra, pour en faire un ouvrage tout sien, à savoir son jugement ». Ce jugement singulier semble ainsi se placer en tant que valeur morale, voire vertu, c’est l’entendement maître mot des Lumières qui lui succèderont au XVIIIème siècle avec la fameuse devise de Kant « Aie le courage de teservir de ton propre entendement » mais aussi l’entendement de la suite de son essai et du précédent « Plus les mœurs et l’entendement que la science ». Les certitudes de la science s’en retrouvent dégradées comme l’on peut le voir dans l’aphorisme de l’édition posthume : « Il n’y a que les fols certains et résolus », de sortes que le savoir n’apparaît plus utile que comme école de liberté « Qu’ilsache qu’il sait, au moins » et « qu’il se les sache approprier ». Montaigne, préférant ne pas engager son œuvre au service d’une quelconque cause idéologique développe le doute maniériste qui prend la place d’honneur « Douter ne me plaît pas moins que savoir » reprend-il à Dante, « il choisira s’il peut, sinon il en demeurera en doute». Ainsi l’enfant est invité à ne pas suivre bêtement mais às’approprier ce qu’il entend et lit « Qui suit un autre, il ne suit rien » aura ajouté Montaigne dans la marge de ses précédentes éditions.

« Qu’on lui propose cette diversité de jugements ». Montaigne privilégie aussi la pluralité et le choix que le précepteur se doit de proposer à l’enfant « il choisira s’il peut», ne le laissant pas embrigadé dans des pensées uniques ou manichéennesentre seulement « Stoïciens ou Epicuriens ». Cette diversité parcourt le texte grâce aux marques du pluriel notamment « les opinions, leurs humeurs, leurs préceptes, les pièces », la métaphore « les abeilles pillotent deçà, delà les fleurs », ainsi que l‘abondance de référents allant des philosophes grecs à l‘auteur italien Dante en passant par le philosophe latin privilégié des humanistes Sénèque.L’enfant doit donc être exposé à une véritable palette de références « qu’il cèle tout ce de quoi il a été secouru ». Cependant Montaigne ne promeut pas une diversité trop étendue qui en deviendrait de mauvaise qualité puisqu’il écrit « Qu'il lui fasse tout passer par l'étamine », l’étamine qui est un filtre, ainsi que le subjonctif de nouveau qui implique en grammaire l’idée de filtrage,...
tracking img