Negociation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PARTIE 1 / NEGOCIATIONS CLIMATIQUES INTERNATIONALES
LES ENJEUX DE LA CONFERENCE DE COPENHAGUE
Le changement climatique, tel que décrit par le groupe d’experts inter-gouvernemental sur l’évolution du climat , permet une analyse des dangers y afférents, en donnant un aperçu sur les risques encourus. Nombre de scientifiques craignent que le risque d’événements extrêmes comme les catastrophessoit relativement élevé. Le réchauffement climatique pourrait échapper à tout contrôle en raison des effets liés aux rétroactions. Pour éviter cela, il est impératif de mettre en œuvre, dans les meilleurs délais, des politiques de l’environnement rigoureuses.
Il n’est pas difficile d’élaborer des politiques efficaces au niveau macroéconomique. En termes économiques, les Gaz sont des externalitésdans la mesure où les producteurs de ces gaz les rejettent dans l’atmosphère. Le plus logique serait d’intégrer ces effets externes, en donnant au carbone un prix dans le cadre d’un système . de plafonnement des émissions et d’échange des droits d’émission ou par la mise en place d’une taxe carbone.
En fixant le prix du carbone à un niveau suffisamment élevé, les objectifs en matière d’émissionsde carbone ont de bonnes chances d’être atteints, tout au moins en théorie. De plus, comme nous le verrons, les politiques de réduction des émissions sont de nature à améliorer le bien-être de tous.
Toutefois, les politiques de l’environnement posent de graves problèmes d’équité. La tâche la plus délicate de la Conférence de Copenhague consistera précisément à y apporter des solutions. Pour lemoment, le niveau des émissions par habitant dans les pays industrialisés est nettement supérieur à celui des pays en développement. Cependant, le monde en développement est en train de combler cet écart en raison de sa prospérité croissante, mais aussi de l’utilisation de techniques à forte densité de carbone. Par ailleurs, cette partie de la planète sera probablement la plus affectée par leréchauffement climatique . L’ auteur JEAN JACQUES BARBERIS ( administrateur civil à la direction générale du trésor , ministre de l’ économie )nous retrace une historique des grandes conférences internationales sur le climat .
LES ETAPES DE LA CONFERENCE DE COPENHAGUE
Nous allons essayer dans cette partie de comprendre comment la négociation a fonctionné . Il ya eut deux niveaux dans le processus denégociation : une enceinte plénière qui a vocation à traiter de l’ ensemble des sujets et du processus de travail et des groupes de contact . La présidence des groupes est assuré par des facilitateurs .
Chaque jour , les réunions de ces groupes de contact s’ enchainaient ,progressant sur la table des négociations . D’ un autre coté une négociation se tient entre des fonctionnaires de ministèrede l’ environnement .
LE BILAN DE LA CONFERENCE

.
Au total il ya eut plus de 24 heures de négociations entre 28 chefs d’État et à l’issue d’une succession de rencontres bilatérales et multilatérales, les principaux acteurs de la négociation ont conclu un texte politique de trois pages. C’est plus de 110 chefs d’Etat qui se sont entendus sur un accord dénommé « Accord de Copenhague », qui aété soutenu ensuite à l’issue de la conférence par une majorité de pays, dont parmi eux les plus grands et les plus riches ainsi que les plus petits et les plus vulnérables.
Même imparfait, c’est un début essentiel. En effet, l’Accord de Copenhague reconnaît le point de vue scientifique appelant à contenir l’augmentation de la température mondiale en dessous de 2 degrés, condition impérieuseafin de conjurer les pires effets du changement climatique.
Afin d’atteindre cet objectif, l’accord précise que les pays industrialisés s’engagent à mettre en oeuvre, individuellement ou conjointement, des objectifs quantifiés de réductions d’émissions à partir de 2020. Ces objectifs devront être scellés dans l’accord avant le 31 Janvier 2010.
Un certain nombre de pays en développement, y...
tracking img