Okaidi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 11 (2741 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 16 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché de l’habillement pour enfants est l’un des plus organisés et des plus concurrentiels. Il est aujourd’hui dominé par les distributeurs spécialisés sous enseigne, soit 40 % des ventes, et une douzaine de réseaux. Face à une saturation de l’offre, certains acteurs du marché se tournent vers le haut de gamme pour se différencier. Ce marché bénéficie du regain démographique que connaît laFrance depuis quelques années et des budgets moyens en augmentation. La mode enfantine représente désormais un marché de plus de 4,6 milliards d'euros. Sur le marché global de l'habillement enfant, le segment des 0-2 ans est particulièrement dynamique. Les 7-14 ans connaissent une embellie depuis plusieurs années, tirés vers le haut par l’engouement des jeunes pour les marques. La complexificationde l'offre et la spécialisation croissante des enseignes conduisent à une segmentation plus forte du marché et bien sûr, la dynamique de la consommation attise de plus en plus la concurrence.
Face à des concepts (Zannier, Petit Bateau) qui uniformisent l'offre à travers la France, il reste une place pour des indépendants capables de jouer la carte de l'originalité et de la proximité. Il est vraique l'habillement enfant est un marché extrêmement mouvant sur lequel les parts de marché sont susceptibles d'être redistribuées rapidement. On note toutefois une progression continue des enseignes internationales, dont les marques bénéficient d'une aura réelle auprès des ados. Mais également une érosion des enseignes trop généralistes et des discounters (Kiabi, La Halle) qui jouent les basiques àpetit prix, créneau délaissé par les 12-14 ans, et une émergence de détaillants indépendants haut de gamme qui se posent en alternative aux enseignes leaders, notamment en ce qui concerne les achats cadeaux à fort contenu d'image.
Les dépôts-ventes de vêtements, prêt-à-porter enfant, féminin et masculin, accessoires et bijoux sont multiples, ce sont les plus nombreux. Paris en compte plus de300. Un bon marché, en effet. Mise de fonds minime, rapport excellent : on règle la moitié de la somme de l’objet vendu au déposant qui reprend les invendus. Attention, le marché arrive à saturation dans quelques quartiers de Paris et certaines grandes villes. En règle générale, les dépôts-ventes installés misent sur la mise en valeur de l’offre plutôt que sur les prix, se positionnent sur desniches, créent un « univers de vente » en déclinant les produits autour d’un thème. La plupart des dépôts-ventes différencient l’offre pour enfants de celle pour adultes.
Le créneau des enfants de 2 à 12 ans est certainement le meilleur, mais les cadeaux de naissance ne s’achèteront jamais dans un dépôt-vente. Si les adolescents sont fascinés par certaines marques, ils ne sont pas faciles àcontenter. Les marques privilégiées : Chevignon, Chipie, Cimarron. Mais attention, privilégiant les vêtements neufs, ils mettront rarement les pieds dans un dépôt-vente.
TEXTILE
[AUDIO] Jean Duforest, PDG d'Okaïdi : « Grandir sans grossir, c'est notre obsession »
mardi 01.07.2008, 05:01
Jean Duforest, PDG d'ÏD Group, et Jean-Luc Souflet, son directeur général. PHOTO PIERRE LE MASSON
Avec Okaïdi,Obaïbi et Jacadi, ÏD Group habille les enfants. Et comme eux, le groupe grandit, vite. Jean Duforest, son PDG, et Jean-Luc Souflet, son directeur général, nous ont reçus dans le siège roubaisien dont la rénovation s'achève.
Okaïdi a depuis longtemps dépassé les frontières françaises. Jean Duforest et Jean-Luc Souflet (respectivement PDG et directeur général) précisent en quoi leur groupe esttourné vers l'international.

Avec plus de 1000 boutiques, Okaïdi se met aussi à la vente à distance. Jean-Philippe Henaff, directeur du marketing client et du e-commerce, évoque le développement d'Internet pour l'entreprise.

Interview audio réalisée par Marc Grosclaude - Article de Valérie Sauvage

Vous avez repris Camaïeu Enfants en 1996. Comment s'est passé le passage de Camaïeu à Okaïdi?...
tracking img