Organisation internationale du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 91 (22515 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Organisation internationale du Travail
 Département du développement des entreprises et des coopératives

Micro-entreprises et secteur informel
Document de recherche S-INF-1-13
SECTEUR INFORMEL: FONCTIONS MACRO-ECONOMIQUES ET POLITIQUES GOUVERNEMENTALES: LE CAS DE LA CÔTE D'IVOIRE
Bertrand Gaufryau et Carlos Maldonado

Avertissement: Pour des raisons techniques, les tableaux contenus dansl'original de ce document ne sont pas tous disponibles sur la version html. Il est possible de se procurer une copie du document en s'adressant directement à l'adresse suivante: Service documentation - ENTREPRISE

Table des Matières
SECTION I Contexte macro-économique 1
A. La crise économique 1
B. Production alimentaire et approvisionnement du milieu urbain 4
SECTION II Fonctionsmacro-économiques du secteur informel 7
A. Tendances du marché du travail 7
B. Secteur informel: analyse multidimensionnelle 8
1. Création d'emplois 8
2. Contribution à la production 11
3. Secteur informel, revenus et consommation 12
4. Secteur informel et contribution aux besoins essentiels 14
SECTION III Politiques et appui institutionnel 17
A. Formation, apprentissage et perfectionnement 17
1. Lesystème informel de l'apprentissage 19
2. L'enseignement technique et la formation professionnelle 21
B. Organisation: groupements professionnels et Chambre de Métiers 22
1. Les différentes formes d'organisations du secteur informel 24
2. Les difficultés d'organisation 25
C. Place accordée à l'artisanat dans le cadre institutionnel 25
D. Financement: épargne, crédit, garanties 28
1. Lesmoyens d'appui au financement des entreprises 31
2. Le problème du financement du secteur informel 31
E. Attribution des marchés publics 32
F. Fiscalité: taxes, impôts, patentes 34
SECTION IV Conclusions et recommandations 37

PRÉFACE
Ce document de travail fait partie d'une série de publications sur le secteur informel dans huit pays de l'Afrique francophone (Bénin, Burkina-Faso, Congo, Côted'Ivoire, Gabon, Niger, Rwanda et Sénégal). L'étude du secteur informel en Côte d'Ivoire est présentée dans ce document. 
Le Bureau international du Travail a entrepris au cours des vingt dernières années diverses activités de coopération technique et de conseils aux gouvernements en faveur du secteur informel. Ces activités ont souvent intégré dans leur conception les résultats de recherchesmenées par le BIT et autres organisations concernées par ce secteur. De même, ces recherches ont bénéficié de l'expérience acquise lors de la mise en oeuvre de projets de coopération technique. Or, le secteur informel évolue constamment par rapport à la conjoncture économique, aux restructurations et politiques adoptées par les gouvernements (programmes d'ajustement structurel souvent imposés del'extérieur, adoption de nouvelles politiques fiscales ou monétaires, changement du cadre réglementaire, etc.), à la libéralisation des échanges internationaux et, plus récemment, à la globalisation de l'économie mondiale et à la rapide évolution des technologies. Par conséquent, il est nécessaire, de temps à autre, de faire le point sur les effets de ces changements sur le secteur informel dans ledouble but, d'une part, de mieux comprendre son potentiel, ses problèmes et contraintes et, d'autre part, de mieux concevoir les mesures politiques et programmes en sa faveur. Tels sont les buts de cette série d'études. 
La conception et contenu de chaque étude sont similaires. Seule la disponibilité de données statistiques et autres informations les différencie l'une de l'autre. La premièrepartie de chaque étude analyse l'évolution du contexte macro-économique au cours de ces vingt dernières années afin de mieux appréhender, dans une deuxième partie, le rôle et contributions du secteur informel dans cette évolution (contributions à l'emploi, au PIB, aux revenus, à la satisfaction des besoins essentiels, etc.). Mieux comprendre ce rôle et l'étendue des contributions du secteur à...
tracking img