Partie 1 conscience et inconscient

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie I: le sujet
Chapitre 1: la conscience et l'inconscient
4-La notion d’inconscient:
a-l’inconscient des philosophes :
Il importe d’abord de comprendre que la notion même de conscience telle qu’elle a été analysée par la philosophie classique présuppose l’existence d’un inconscient ;
D’une part, en effet, on ne peut pas être conscient de tout en même temps et plus l’attentionse fixe sur un point précis, plus le reste lui échappe. L’intensité même de la conscience suppose que certaines choses demeurent non-conscientes.
C’est ainsi que plusieurs philosophes (Descartes, Bergson) ont eu tendance à assimiler le conscient au spirituel et l’inconscient au corporel. La pensée a besoin d’attention pour s’exercer ; en revanche bon nombre d’actes physiques se fontautomatiquement.
D’autre part, comme le montrera surtout le philosophe Bergson, notre conscience obéit d’abord aux lois de la survie : nous nous en servons automatiquement pour repérer ce qui nous est utile ou nuisible à un moment donné. Par exemple, si lors d’une réunion, il fait très chaud, je vais immédiatement percevoir la bouteille d’eau posée près de moi alors que je ne la verrais même pas en tempsordinaire. Ainsi, tous les éléments inutiles de notre environnement passeront inaperçus à notre conscience. Bergson montrera que l’art vient perturber ce fonctionnement habituel de la conscience. Nous y reviendrons plus tard.
Enfin, la conscience a un seuil de perceptibilité : des éléments du réel trop petits, trop mélangés, trop nombreux ne peuvent accéder à notre conscience.
Enphilosophie, c’est surtout Leibniz qui développera cette idée dans sa fameuse théorie des petites perceptions.
Cf extrait de l’avant-propos des Nouveaux Essais sur l’entendement humain (1704)
Au bout du compte, donc, l’inconscient a d’abord été défini comme du non-conscient, comme un degré zéro de la conscience. D’un point de vue philosophique et moral, cela ne changeait rien dans la mesure où laconscience restait donc la seule instance agissante en l’homme –un homme qui se devait de faire effort pour prendre conscience de ce qui, en lui, pouvait par instants lui échapper et ainsi se donner le pouvoir de la maîtriser. L’idéal moral des classiques reste celui de la maîtrise de soi, clé du bonheur et de la liberté.
Or, c’est précisément cela que Freud va être amené par ses recherches àremettre en question, proposant alors une tout autre définition de l’inconscient.

b-l’inconscient freudien :
introduction :
Freud fit des études de physiologie et se spécialisa dans la physiologie nerveuse. C’est ainsi qu’il en vint à s’intéresser aux maladies mentales, alors considérées comme des maladies nerveuses. Il s’intéresse tout particulièrement à l’hystérie qui se caractérisepar des troubles physiques empêchant l’individu malade de vivre normalement (paralysies, anesthésies, troubles sensoriels etc…).
La médecine de l’époque (représentée dans le film par le professeur Meynert, chef du service des aliénés de l’hôpital de Vienne) a une conception organique de la maladie (y compris de la maladie mentale) et se refuse à reconnaître la vraie nature de l’hystérie oùle patient présente des troubles physiques mais sans lésion organique. Alors qu’elle considère l’hystérie comme une simulation et les hystériques comme des comédiennes, Freud veut comprendre d’où peut provenir un trouble physique dont la cause n’est pas physique. Déjà, son souci est avant tout de comprendre, de rendre rationnels des phénomènes considérés comme irrationnels, de donner du sens à cequi a priori n’en a pas.
Informé des expériences du professeur parisien Charcot, Freud obtient une bourse d’études et va suivre les cours du grand maître à l’hôpital parisien de la Salpêtrière. Charcot utilise une méthode alors jugée peu scientifique, l’hypnose, plaçant les patients dans un sommeil profond mais attentif et soumis à tout ce qu’on peut leur dire. Sous hypnose, les patients se...
tracking img