Pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (567 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Plusieurs ont vécu cela dans les temps de guerre où les prisonniers, les indésirables, étaient abattus d'une manière systématique. Ne pas savoir quand cela va arriver enlève la pensée de la mortCette comparaison assurément n’est pas juste. Des malheureux enchaînés, qu’on égorge l’un après l’autre, sont malheureux non seulement parce qu’ils souffrent, mais encore parce qu’ils éprouvent ce queles autres hommes ne souffrent pas. Le sort naturel d’un homme n’est ni d’être enchaîné ni d’être égorgé; mais tous les hommes sont faits comme les animaux, les plantes; pour croître, pour vivre uncertain temps, pour produire leurs semblables et pour mourir. On peut, dans une satire, montrer l’homme tant qu’on voudra du mauvais côté; mais pour peu qu’on se serve de sa raison, on avouera que detous les animaux l’homme est le plus parfait, le plus heureux, et celui qui vit le plus longtemps; car ce qu’on dit des cerfs et des corbeaux n’est qu’une fable. Au lieu donc de nous étonner et de nousplaindre du malheur et de la brièveté de la vie, nous devons nous étonner et nous féliciter de notre bonheur et de sa durée. A ne raisonner qu’en philosophe, j’ose dire qu’il y a bien de l’orgueil etde la témérité à prétendre que par notre nature nous devons être mieux que nous ne sommes.
De plus, l'imagination peut nous détourner des biens terrestres: quand l'homme imagine son futur, il voitla mort, il prend alors conscience de sa condition, en est effrayé et peut se tourner vers l'essentiel, Dieu :. Enfin, l'imagination est un moyen de comprendre le réel.
La condition humaine : lasouffrance, la mort inéluctable, et ajouterait Pascal, la terre un cachot. Penser à la grande foi de Pascal, le mystique! La seule espérance pour lui est l'au-delà. Voltaire a beaucoup critiqué cetteapproche de Pascal.
Ne sais-tu pas que la source de toutes les misères de l'homme, ce n'est pas la mort, mais la crainte de la mort ? Sources :
Epictète
je pense que pascal le...
tracking img