Pauline

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2381 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CLASSICISME
Le classicisme est un dérivé du mot "classique", emprunté au latin classicus, "de première classe" ; par métaphore, le terme a été employé dès le deuxième siècle pour désigner un auteur ou une oeuvre d'excellence, digne de devenir un modèle.
Dès le haut Moyen-Âge, l'adjectif "classique" est associé à la mémoire de l'Antiquité dont les oeuvres sont admirées et étudiées ; de cetteétude dérive l'autre signification du mot, par une erreur étymologique : auteurs et oeuvres classiques deviennent ceux qui sont étudiés en classe et ont valeur d'exemplarité, ce qui explique la dérive de sens. Le classicisme peut devenir académisme, conformisme, conservatisme.
Le classicisme littéraire, en 1825, est un ensemble de caractères propres aux grandes oeuvres {text:soft-page-break}littéraires de l'Antiquité et au XVII siècle. Le classicisme est donc une théorie littéraire qui recherche l'imitation des anciens et des auteurs du XVII siècle.
Si pour nous, le terme « classique » évoque avant tout les auteurs français du siècle de Louis XIV, il englobait à cette époque les grands auteurs de l’Antiquité grecque et latine : Homère, Ovide, Cicéron, Socrate, Aristophane ou encoreAristote . Ces auteurs avaient été redécouverts à la Renaissance et même traduits en français. Ces « anciens » devinrent très populaires et, dès le XVIème siècle, firent l’objet d’un véritable culte par les auteurs français. Le mot lui-même est plus tardif, on l’attribue à Stendhal vers 1825. Le seul terme d’époque était « atticisme », qui renvoie bien à l’antiquité gréco-latine. Il fallaitd’abord imiter, puis égaler, enfin dépasser ce modèle. A ce but fondamental des écrivains classiques s’ajoute la volonté de définir la littérature, de s’imposer des règles et des contraintes et de tout codifier.
Tout d'abord, nous analyserons les principes du Classicisme, puis les genres littéraires concernés ainsi que la Peinture , par ailleurs , nous verrons aussi que ce courant littéraire a connuun déclin, et enfin nous nous intéresserons a la Querelle des Anciens et des Modernes .
I) Les principes du Classicisme 1) C’est en effet aux XVIème et XVIIème siècles que notre français moderne s’est formé et a atteint ses formes lexicales et syntaxiques actuelles . En 1696 le premier dictionnaire de la langue Française est publié , et, soixante et un ans plus tôt, Richelieu créal’Académie française, ayant surtout pour but d’imposer un « art officiel », utilisant la langue du Roi.
Les écrivains classiques cherchent aussi à s’imposer des règles, des contraintes, au nom de la vraisemblance, et à peindre la vie telle qu’elle apparaît à leurs yeux et à leur philosophie. Voici alors les caractéristiques du classicisme :
{text:list-item} Cependant, la grand règle detoutes les règles est : Plaire et Instruire .
De tous les classiques, Molière est celui qui eut le plus de mal à brider son inspiration dans ces règles théâtrales qui, sous le patronage d'Aristote, visaient à resserrer au maximum l'action, l'espace et le temps autour de l'exploration d'une crise. Formé par le public spontané de la comédie, dont le rire reste le meilleur garant d'efficacité, il eutà cœur de subordonner les règles au plaisir, fidèle en cela au précepte d'Horace : « il obtient tous les suffrages celui qui unit l'utile à l'agréable, et plaît et instruit en même temps.»
2) Par ailleurs, Comme en littérature, l'esthétique classique se réfère aux conceptions esthétiques héritées de l'antiquité, de Platon, d'Aristote, de Vitruve (que Charles Perrault traduit en 1673) ets'inspirant également des réflexions des artistes italiens du quattrocento. L'état quand à lui contrôle l'art par le biais des Académies royales ; Louis XIV lui-même dirige les constructions de Claude Perrault, de Jules Hardouin-Mansart, Le Vau, etc., et avant tout les agrandissements du château de Versailles, sur le modèle de Vaux-le-Vicomte, et qui deviendra à son tour le modèle de l'architecture...
tracking img