Pauline

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (975 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Odelettes de Nerval
« Une allée du Luxembourg »
____________________________________________________________

______________________________

Texte :

Elle a passé, la jeune fille
Vive etpreste comme un oiseau
À la main une fleur qui brille,
À la bouche un refrain nouveau.

C'est peut-être la seule au monde
Dont le coeur au mien répondrait,
Qui venant dans ma nuit profonde
D'unseul regard l'éclaircirait !

Mais non, - ma jeunesse est finie ...
Adieu, doux rayon qui m'as lui, -
Parfum, jeune fille, harmonie...
Le bonheur passait, - il a fui !

Gérard de Nerval,Odelettes, 1835

Éléments d’introduction et contexte :

Nerval :
- poète romantique torturé et brillant
- internement régulier
- mort pendu à une grille « dans le coin le plus sordide qu’il ait putrouver » (Baudelaire)

« Une allée du Luxembourg » :
- rencontre stérile et fugace avec une jeune fille

Construction du texte :

3 quatrains
Octosyllabes
Rimes croisées ABAB

Les procédésrhétoriques et leur interprétation :

|Procédés |Interprétations |
|« Une allée duLuxembourg » (titre) |Jardin parisien très fleuri, lieu traditionnel des promenades amoureuses au |
| |XIXe.|
|Pronom démonstratif « la » (v.1) |Indique qu’il s’agit d’une jeune fille en particulier, qu’elle l’a |
||particulièrement marquée et dont le souvenir est plutôt vif. |
|Périphrase « la jeune fille » (v.1) |Vientrenforcer son importance car il aurait pu se contenter d’écrire « elle a |
| |passé », ce qui met en valeur son sexe, son jeune âge, la posant comme...
tracking img