Peugny vs maurin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3352 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A l’heure actuelle, le terme de déclassement est devenu très populaire. Il est régulièrement utilisé par les médias et désigne un phénomène de rupture qui conduit un individu à perdre sa position sociale. C’est un phénomène corolaire aux récessions économiques.
Pour définir le déclassement précisément il convient d’utiliser la définition du sociologue Henri Eckert, qui s’est notamment intéresséà tout ce qui concerne l’orientation professionnelle, l’insertion professionnelle, ou encore le salariat, dans une optique générationnelle axant surtout ses études sur les jeunes diplômés et jeunes actifs.
Eckert nous explique que le déclassement en tant qu’il affecte la trajectoire de groupes sociaux et, par là même, les trajectoires individuelles de la plupart de ceux qui les constituent,désigne l’incapacité de ces groupes à maintenir dans l’espace social les positions qu’ils avaient acquises et les avantages qu’elles comportent. Au plan individuel, cette incapacité se traduit par l’impossibilité pour les enfants de maintenir, au moment de leur entrée dans la vie active, les positions acquises par les familles dont ils sont issus. Le déclassement social se juge donc bien par lacomparaison des positions sociales de groupes ou d’individus à deux moments de leur histoire, soit en référence à la position antérieure du groupe, soit par rapport aux positions sociales dont les individus comptaient hériter. Cette incapacité à maintenir une position sociale acquise tient au fait que, dans une conjoncture définie par un recours massif au système d’enseignement, les titres scolairesobtenus par les individus ou les groupes dont ils relèvent ne suffisent plus du fait de l’inflation des titres scolaires sur le marché de l’emploi, à garantir le maintien des positions antérieures.
Ainsi le déclassement renvoie à des trajectoires familiales ou sociales interrompues.
Pour Camille Peugny, sociologue français qui s’intéresse aux inégalités entre générations et leurs conséquencespolitiques ; il y a une réalité du déclassement social. Et celui-ci transparaît sur la génération 1960. Dans son article, Éducation et mobilité sociale : la situation paradoxale des générations nées dans les années 1960, paru en 2007, Peugny analyse les causes de la dégradation des perspectives de mobilités sociales. Il divise son article en trois grandes causes, l’affaiblissement du lien entre diplômeet position sociale, les liens entre origine sociale et la mobilité structurelle, et enfin les liens avec les facteurs macroéconomiques.
Pour Eric Maurin, économiste et sociologue français, qui s’est intéressé entre autres à la mixité sociale, aux questions scolaires ; ce déclassement est une réalité présente cependant il doit être distingué d’un phénomène bien plus décisif qui est la peur dudéclassement. Si le déclassement peut être mesuré de façon concrète par l’intermédiaire de statistiques, la peur du déclassement est un phénomène bien plus diffus et global, qui se base sur l’extrapolation et l’amplification que font les individus des faits sociaux réels.

Afin d’exposer ces notions de déclassements et peur du déclassement, il convient de faire une analyse comparative entre lelivre d’Eric Maurin, La peur du déclassement : une sociologie des récessions, et l’article de Camille Peugny, cité précédemment.
Pour se faire, nous aborderons le déclassement dans une optique générationnelle en s’appuyant sur les diverses récessions subies par la France depuis les années 1930, puis nous observerons les liens entre diplômes et position sociale, enfin nous aborderons la notion depeur de déclassement, qui selon Maurin est plus décisive que le déclassement lui-même.

I) Le déclassement, un phénomène lié aux récessions économiques

1) La période 1945-1974, les Trente Glorieuses

Les Trente Glorieuses sont une période de forte croissance économique qu’a connue entre 1945 et 1973 la grande majorité des pays développés, membres pour la plupart de l’OCDE. Les...
tracking img