Peut-on tout attendre de l'etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1450 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu'est-ce qui pourrait nous inciter à penser que tout un chacun et la société entière devrait tout attendre de l'État ? N'est-ce pas la peur de la violence ?

De fait, l'État a pour fonction essentielle de protéger la vie des individus qui relèvent de sa juridiction. Il doit assurer une protection efficace de ceux-ci contre toutes les agressions qu’ils pourraient subir de la part des autres. Encontrepartie de leur soumission à ses lois, l'État doit protéger les individus contre les effets nocifs de leur nature belliqueuse et, pour cela, exercer une fonction d'arbitrage dans les conflits qui en résultent.

Pour que l’État puisse pleinement exercer son rôle de protection et d'arbitrage, on peut penser qu'il est nécessaire que chaque citoyen lui aliène sa liberté et que l’État détiennedès lors un pouvoir absolu. Hobbes, philosophe anglais du XVIIe siècle, voit dans cet État, qui s'occupe ainsi de tout régenter, le seul moyen d'assurer la cohésion du corps social. Cet État, au pouvoir illimité, est appelé à régir tous les domaines de la société, y compris le domaine religieux, où il peut imposer une religion d'État, les différences de plusieurs religions au sein d'un même Étataboutissant bien souvent, comme on a pu le constater au fil des siècles, à des conflits, voir même à des guerres. L'État se situant au-dessus des membres de la société, sa décision prévaut sur toutes les autres, ce qui lui permet sinon toujours d’éviter les conflits au sein de cette dernière, du moins d’y mettre fin.

L'État, selon la conception absolutiste de Hobbes, en organisant tous lesdomaines de la société, permettrait ainsi d'assurer la cohésion du groupe social et il conviendrait dès lors de s'en remettre à lui pour régler tous les problèmes qui viendraient à se présenter.



Toutefois, si nous venons de voir qu'un État dont on attend tout, semble pouvoir assurer pleinement la fonction première essentielle de tout État, qui est d’assurer la sécurité, on peut se demander sicette conception ne se heurte pas à deux limites. Nous allons voir en effet que, d'une part, dans cette conception l’État en vient à outrepasser ses droits : on ne saurait impunément tout permettre à l’État, ce que nous montrerons en évoquant le danger du totalitarisme, et que, d’autre part, cette conception est intenable : nous le montrerons dans les domaines économique et religieux.

De faitl'État tel que de Hobbes le conçoit conduit au despotisme et peut sombrer dans le totalitarisme. Les individus ayant abandonné leurs libertés entre les mains de l'État qui gère alors toutes leurs activités, celui-ci peut très vite être tenté par l'abus de pouvoir et, soit l'utiliser à des fins personnelles, ce qui conduira au despotisme, soit, même, supprimer tout espace politique, la société étanttransformée alors en une masse homogène dépourvue d'initiative, ce qui conduira au totalitarisme. Il semble donc qu'il n'est pas bon de vouloir tout attendre de l'État en ce que cela amène à perdre toute liberté alors même que l'État a pour fonction d'en garantir à chacun l'exercice, en le protégeant contre l'usage abusif que les autres seraient tentés de faire de leur propre liberté.

De toutefaçon, il n'est pas possible de tout attendre de l'État. Dans le domaine économique, pour que le marché fonctionne au mieux, il faut qu'il possède la plus grande autonomie possible. C'est ce que pense le libéralisme économique, qui va de pair avec le libéralisme politique. Locke et Montesquieu souhaitent ainsi limiter l'État à ses fonctions régaliennes de maintien de l’ordre public, dont dépend lasécurité des biens et des personnes. La conception de la " grande société " de Hayek nous permet de mieux comprendre pourquoi l'État ne peut s'occuper efficacement du domaine économique. En effet, pour Hayek, c'est un système complexe dont le fonctionnement résulte d'une multitude de décisions prises par les individus qui s'ajustent spontanément les uns aux autres (selon la loi de l'offre et...
tracking img