Philosophie ethique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Spaemann reproche que si chacun doit faire de qui lui plaît, tous auront des valeurs différentes et il sera impossible de bien s’entendre. La véritéserait différente pour tous et des conflits éclateraient. Ce serait donc la loi du plus fort qui déciderait qui gagnerait sa cause, et non l’éthique. Si chacundoit vivre selon sa morale, il peut donc se permettre la violence et l’intolérance. C’est totalement insensé de croire en de telles choses. Faire de quinous plaît quand on veut, c’est n’avoir aucune loi.

En 2006, on donna le droit a une jeune de 12 ans de porteur un kirpan sur lui à l’école. Ladécision fut rendue par la Cour suprême, dans une décision unanime des huit juges. À l’école, il peut maintenant porter le kirpan. Ce n’est pas une arme, c’estun symbole religieux. Par contre, au palais de justice, il ne pouvait pas le porter, car là-bas, c’était considéré comme une arme. Pourquoi se plier a leurreligion, quand nous sommes dans notre propre pays.

Selon Michel Onfray, un philosophe, à travers ses pensées et sesconcepts, s’interroge sur les manières de vivre. Il trouve qu’elle est la meilleure et argumente ses pensées. Un philosophe pense en fonction del’éthique et de ses valeurs. Onfray affirme que la philosophie propose toujours une manière de vivre. C’est pour cela que ceux qui la pratique adoptent laréflexion éthique. De plus, il est important de procurer à autrui le bonheur. Les respecter démontre notre reconnaissance de vouloir les voir heureux.
tracking img