Plan de plusieurs extraits de mme bovary + question sur le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1176 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mme Bovary : Le Roman

Le roman est un genre littéraire qui retranscrit une narration fictive plus ou moins longue, écrit en prose , c’est un récit qui retranscrit une intrigue avec une variété de registres, de formes et de sujets construit autour de personnages dont on suit l’évolution.

Roman du XIXème siècle : représente la société et en souligne les défauts.

Introduction généralepour tout les extraits :

Flaubert s’applique pour écrire ce livre puisqu’il met 5 ans pour une question de style ( 1851-1856). 1ère parution en feuilleton , origine= fait divers en Normandie = une femme qui s’ennuie dans son mariage alors elle prend des amants, elle se suicide. Procès en 1857: procès en même temps que celui des Fleurs du mal de Baudelaire. Ils sont tous les deux accusésd’outrage à la morale publique ( obscénité) . Flaubert est acquitté contrairement a Baudelaire. Dans ce livre Flaubert critique les clichés du romantisme.

1ère partie, arrivée des Bovary à Yonville.

Rappel de faits : 1ère partie = rencontre Charles/Emma et les premiers temps de leur mariage. Fin ce cette partie = Charles veut déménager car il pense que sa va guérir Emma puisqu’elle est tombée endépression + elle est enceinte. À leur arrivée, ils sont accueillit par Homais ( le pharmacien) + Léon . Dans cet extrait, le narrateur met en lumière la conversation entre Emma et Léon.

Plan : I. Sujet de la conversation : ils se trouvent des goûts communs

° la lecture , beaux paysages, musique, idées ++ élevées que les sujets du quotidien// aux deux autres crétins.

II.Ils se découvrent des aspirations communes ( conversation = dimension amoureuse)

° Léon se met a l’unisson d’Emma, clichés romantiques, Léon veut se rapprocher de l’image qu’elle veut pour lui plaire

III. Le narrateur juge discrètement les personnages.

° ridiculise avec les clichés, quand ils parlent des sentiment ( hyperboles ) , mélange de conversations ridiculise celled’Emma Léon , confrontation entre réel ( Homais ) et rêve ( Emma) . rire moqueur du narrateur renforce le pathétique.

Conclusion: Cette conversation banale prend un tour galant et repose sur certains lieux communs romantiques ( forêt, montagnes ... ). Ces personnages «bovarysent» mais seront vite rattrapé par la réalité. Dans la 1ère partie, un regard satyrique sur les lectures d’Emma ( « Paul etVirginie» de Bernardin de St Pierre) ou Flaubert évoque Lamartine qu’il critique ‘ Ses phrases non ni muscles, ni sang’

1ère partie Chap 7, Emma vient se marier et ressent les premières manifestationsde l’ennui traité à travers d’une simple promenade.

Problématique : En quoi cet extrait est-il emblématique du roman de l’échec ?

Plan : I. ‘ L’éternel retour du même ’ = piège duquotidien.

° absence de changement de la flore et la faune, paysage banal VS rêve exotique, digital = poison, fleur genre banal lichen, ortie, leurette = aristocratique renvoie à son rêve, araignée métaphore de l’ennuie, idée de répétition. engendre enfermement avant tout mental.

II. Motif de l’enfermement.

° motif du cercle ( 1ère phrase ) + chien = cercle , pensée tourneen rond, impression de monotonie, l’ennuie transpire même dans le style et la grammaire.

III. Bovaryme d’Emma

° terme bovarisme crée entre 1896 et 1902, bovarime = tendance q’un être s’immagine autre que ce qu’il est vraiment et veut fuir l’insatisfaction éprouvée de la vie. Ici elle veut un autre destin , veut de la nouveauté ( autre homme ...), imagine le mari idéal, une viedans une grande ville, Flaubert critique les aspirations de son personnage.

Conclusion : Page où il en se passe pas grand chose mais le style de Flaubert lui donne une densité. bovarisme apparait avec la promenade, Flaubert veut rendre palpable l’ennui d’Emma. Flaubert dit ‘ Je veux écrire un livre sur rien ’, cette phrase montre bien qu’il tient sur la forme interne de son roman....
tracking img