Pour on contre l'adhesion de la turquie à l'eu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail d’histoire
Pour ou contre l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne ?

* Tache 1 : Que penses tu de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne ?
Contre .La proximité géographique ne peut compenser de gigantesques éloignements politiques, économiques et culturels.
En 1957, la CEE a été créée par, entre autres, l'Allemagne et la France, 12 ans après une guerre mondiale lesopposant directement. Aujourd'hui encore, la Turquie se refuse à reconnaître un génocide dont elle fut coupable il y a près de cent ans.
Un pays qui ne peut assumer son passé ne peut prétendre à quelque reconnaissance internationale que ce soit.

* Tache 2 : Procède à une recherche d’informations sur le sujet 

1. Critères d’adhésion
Tout État européen qui souhaite adhérer à l’Unioneuropéenne (UE) doit respecter les valeurs communes de l’UE définies à l’article 2 du traité sur l’Union européenne (TUE): le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, le respect des droits de l'homme, l'État de droit et les droits des personnes appartenant à des minorités. De plus, il s’engage à promouvoir ces valeurs à l’intérieur de l’UE et à l’égard des pays tiers.Le pays doit répondre aux critères d’éligibilité, qui ont été définis lors du Conseil européen de Copenhague en 1993 et complétés lors du Conseil européen de Madrid en 1995. Ce sont:
* des critères politiques: la stabilité des institutions doit garantir la démocratie, l'État de droit, les droits de l'homme ainsi que le respect et la protection des minorités;
* des critères économiques:l’existence d'une économie de marché viable, la capacité à faire face à la pression de la concurrence et aux forces du marché à l'intérieur de l'UE;
* la capacité à assumer les obligations d’État membre, découlant du droit et des politiques de l'UE (ou acquis communautaire), y compris l'adhésion aux objectifs de l'Union politique, économique et monétaire.
Le pays candidat doit également avoircréé les conditions de son intégration par l'adaptation de ses structures administratives.

2. Arguments

* Pour :
Géographique :
Dominique Strauss-Kahn affirme que sa conception de l’Europe est un grand groupe de pays regroupant non seulement les pays du continent mais aussi l’ensemble des pays méditerranéens (quand ceux-ci seront démocratiques, bien sur) comme le Maroc et Israël.Économique :
Les économistes estiment que l’entrée des 10 pays coûtera 0.03% du PIB de l’Union. Or dans le cas d’un élargissement à 28 pays, ce coût devrait être inférieur à 0.05%. Ce coût n’est donc pas si important.

«Tout Etat européen peut demander à devenir membre de l'Union» (art. O)
Ce qui qualifie, en droit, la Turquie, même si les partisans de son adhésion préfèrent rappeler que c'estle contrat sur les valeurs politiques communes qui fonde la construction européenne.
* Contre :

Opinion de M. François BAYROU
"L'ouverture de négociations d'adhésion, c'est purement et simplement la décision d'accepter l'adhésion et cette décision, une fois prise, est irréversible. J'y suis naturellement hostile car, à mes yeux, l'adhésion de la Turquie changerait définitivement le projetd'Union européenne. Ce qui est en jeu, c'est la nature de l'Europe.
Il existe deux projets européens: celui d'une Europe a minima, vaste forum permettant la rencontre de nations et de civilisations très diverses se contentant d'avoir, en commun, un arsenal législatif, la libre circulation des marchandises et la recherche d'accords régionaux...
Ce projet de forum européen [c'est-à-dire d'Europeconfédérale et non fédérale et intégrée] renonce en réalité à faire de l’Europe un acteur politique majeur sur la scène du monde. C’est une rupture avec le projet européen [fédéral] tel que l'ont porté depuis cinquante années les créateurs de l'Europe.
Les défenseurs du projet historique d’Europe politique, pensent, en tres grande majorité, que l’adhésion de la Turquie, avec ce qu’elle...
tracking img