Projet sur la mode

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7474 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
(Elie Saab, Printemps-été 2007)

TC1 Td2 2008

((Introduction))

I. Le secteur de la mode

1.
1.1 Introduction au secteur de la mode et du luxe
1.2 Les acteurs du secteur
1.3 Les facteurs clés

2.
2.1 Présentation de l’entreprise Louis Vuitton
2.2 Présentation de l’entreprise Christian Dior
2.3 Présentation de l’entreprise Gucci
2.4 Présentation del’entreprise Chanel
2.5 Présentation de l’entreprise Kenzo

II. Les fiches métiers

1.
1.1 Le secteur Création, Directeur Artistique
1.2 Le secteur Production, Modéliste
1.3 Le secteur Commercialisation, Directeur Marketing
1.4 Le secteur Communication, Chef de Produit Mode
1.5 Le secteur Administration/Gestion, Directeur des Ressources Humaines

2.
2.1 Interview d’Eleni Gatsou,34 ans, Directrice Adjointe d’Outcast Incorporated
2.2 Interview (Floriane, à compléter…)
2.3 Interview (Pierre, à compléter…)
2.4 Interview (Joanna, à compléter…)
2.5 Interview (Marion, à compléter…)

III. Les annexes

1.1 Liste des revues consultées
1.2 Extraits de petites annonces se rapportant aux métiers
1.3 Liste des contacts personnels
1.4 Référencement des sourcesInternet

((Conclusion))

Introduction

« Le luxe, ce n’est pas le contraire de la pauvreté, c’est le contraire de la vulgarité. »
Gabrielle Chanel

« Elle représente une coutume, un usage, une manière de s’habiller […] qui sert à la parure et au luxe. » C’est ainsi que l’encyclopédie de Diderot exprime la mode. Datant du XVIIIème, cette définition ne semble pourtant pas si dépasser àl’heure où la mode est devenue un vrai business. En effet, aujourd’hui, elle représente un marché mondial important principalement en Europe et en Amérique du Nord où elle reste d’ailleurs en forte progression. C’est dans ces pays qu’elle est traditionnellement associée à la notion de luxe : l’incarnation du goût, du raffinement, de la perfection, de l’héritage, mais aussi du superflu et del’ostentation.

En cela, la mode et le luxe jouent un rôle dans lequel sont mêlés paradoxalement schéma d’imitation (aux codes sociaux) et sentiment de distinction, puisque chaque personne cherche à se représenter aux travers de ce qu’elle porte. On sait d’ailleurs aujourd’hui que le luxe a un fort impact sur des millions de gens. En effet, une enquête réalisée par Ipsos a révélé que 61% des français (àhaut revenus) estimaient que le luxe était un plaisir personnel contre 7% qui l’ont jugé comme un signe de distinction. A l’échelle européenne, environ 75% des personnes interrogées ont dit qu’il évoquait l’exception, l’excellence, l’esthétique et l’hédonisme.

Mais avant d’être jugé de la sorte, la mode et le luxe ont du se faire une place. En effet, c’est l’ouverture des grands magasins, auXIXème siècle, qui démocratise ce dernier, ( il était jusqu’alors un instrument d’apanage de la bourgeoisie.) Par la suite, malgré de nombreuses crises (économiques ou national dû essentiellement aux guerres), Le luxe s’impose doucement et c’est après la seconde guerre mondiale, que la France se voit attribuer le titre de leader de cette industrie. Certains grands noms commencent à fleurir et àhabiller les grands de ce monde : Chanel, Cartier et Lanvin … Il faudra attendre, le début des années 70 pour voir le réel développement du marché des produits de luxe. A la suite de cela, le marché du luxe est lancé et la croissance ne fera qu’augmenter au cours des années 80 puis 90.

Aujourd’hui, les maisons de haute couture (elles ne sont d’ailleurs plus que 11) ont bâties des univers incarnant desvaleurs de qualité, d’intégrité, d’innovation et de créativité pour répondre aux caractéristiques d’un produit de luxe. Ce dernier se doit d’être rare, correspondre a une démarche personnalisée, raconter une histoire, être techniquement parfait et esthétiquement beau.

Pour les grands groupes de luxe, il semble indispensable de ne pas perdre ces valeurs puisque leurs produits sont la...
tracking img