Psychlogie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1911 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES THEORIES DE L’APPRENTISSAGE

Auteurs : Bernard Donnadieu, Michèle Genthon, Michel Vial

Dans la formation des cadres de santé : diplôme en sciences de l’éducation.

1ère Partie : Pourquoi s’intéresser à l’apprentissage.
Culture du formateur : assurer les formations initiales, continues, dans le service.
2ème Partie : panorama des théories
Repères dans les approches : compréhensionde l’apprentissage, limites de chacune.
3ème Partie : Posture du futur cadre dans la « formation »
Questionnement, appropriation.

I – S’intéresser aux théories de l’apprentissage

1) Culture du cadre enrichie par les théories

apprendre = fonction du vécu (+ & -), apprendre ( enseigner (former, encadrer)
la théorie augmente l’intelligence des pratiques : 1 bon professionnel est celuiqui pose les bonnes questions aux problèmes.

➢ Ne pas être victime des idées toutes faites : les théories ne disent pas le vrai, ne dictent pas les pratiques, ne s’appliquent pas directement dans la pratique. Elle fournissent l’intelligence dans l’action.
La vie et l’évolution sont déterminés par la faculté d’apprendre, seul l’homme se sait apprenant cad possède la capacitéd’orienter, d’évaluer, de prévoir, de modifier…
➢ La connaissance : elle précède l’apprentissage et en aussi le résultat
o apprendre = prendre avec soi = appropriation des savoirs.
o connaître = savoir et apprendre
➢ Apprentissage = processus par lequel un sujet transforme des savoirs en connaissances.
o expliquer = analyser, mettre à plat
o comprendre =prendre pour soi = s’approprier des significations pour agir (fonction du sujet)
o compréhension : processus propre à l’individu ( apprentissage ( processus qui s’organise entre individus, dans un contexte…)

2) notions et concepts en liens avec l’apprentissage

➢ ( positions pour « connaissances »
- l’objet à connaître est extérieur au sujet
- la connaissance estdans la tête du sujet (construit par le sujet).
- la connaissance est en interaction entre le sujet et le monde (=élaboration)
➢ apprentissage = savoir + connaissance
- apprentissage ( stockage des savoirs, il commence quand le sujet est capable d’agir sur et avec ce savoir.
- l’apprentissage nécessite des renforcements : conditionnement.
➢ apprentissage entraînechangement et altération
= explication du processus d’acquisition et son résultat
= intégration des savoirs + capacité à les utiliser.
= comportement de soi en construction

3) nécessité et limites des théories
➢ sujet théorique ( sujet de la pratique : impossible aujourd’hui, sujets psy. et social en interaction avec le monde.
➢ la théorie est nourrie par lapratique et inversement.
➢ théorie = élément de référence qui permet de passer de la pratique à la praxis (construction créatrice).

4) synthèse et questionnement

➢ Apprentissage = se connaître en connaissant le monde, vise autant le travail de création que l’adaptation aux formes existantes.

II – Les différentes approches théoriques de l’apprentissage

1)L’approche Behavioriste

➢ Considère l’apprentissage comme une réponse à un stimuli : c’est l’effet produit par la réponse qui fait qu’il y a ou non apprentissage.
➢ C’est le conditionnement qui permet l’apprentissage
- conditionnement répondant (Pavlov) = automatisation d’une réponse.
- conditionnement opérant = comportement attendu : but à atteindre
➢Pédagogie par objectifs = mise en conformité avec l’attendu, avec l’objectif.
➢ Dans cette approche, les réponses sont automatiques, le sujet est considéré comme une machine.
➢ Limites du conditionnement pour comprendre l’apprentissage : uniquement savoir faire de reproduction, limité au niveau des apprentissages complexes ( perspective constructiviste = cognition)

2)...
tracking img