Qu'est-ce qu'un esprit libre ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4747 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’esprit se définit traditionnellement comme un principe individuel de la pensée par opposition au corps. Il est ce qui n’est pas tangible, le bastion de nos pensées, inaccessible à autrui. L’esprit est assimilable à la pensée, qui elle-même se rapproche de notre raison. Du fait de son immatérialité, il nous semble souvent impossible que quelqu’un puisse l’influencer ou l’atteindre. Ainsi nousnous targuons d’être des libres penseurs. Mais qu’est-ce vraiment qu’un esprit libre ? Une réponse simple pourrait être de se dire qu’un esprit libre est un esprit qui pense seulement par lui-même, et qui n’est influencé par aucun autre. Mais n’est-ce pas trop réducteur comme définition ? Un esprit est-il libre dès le début ou le devient-il par la suite ? Et s’il le devient, comment ? Dans lesopinions populaires, et conformément à sa définition, l’esprit est ce qui est totalement désengagé du corps et de la matière. Cependant, peut-on penser un esprit totalement désengagé du monde ? L’esprit libre ne se traduit-il pas par l’action libre ? Peut-il y avoir esprit libre si celui-ci ne s’incarne pas dans le monde ? Avec la théorie de l’inconscient que soutient Freud, il semble évident que notreesprit ne peut être totalement libre vu qu’il ne maîtrise pas la totalité de ses pensées. De ce fait, peut-il réellement y avoir un esprit libre ? L’inconscient ne montre-t-il pas que l’homme est le jouet de ses pensées profondes et inaccessibles ? Et la manipulation extérieure, des médias ou de la politique, ne peut-elle être un risque pour la liberté de l’esprit humain ?

Dans l’opinioncommune, un esprit libre reviendrait à un esprit sachant remettre les choses en question. Ou plutôt, un esprit n’acceptant pas les idées sans y avoir réfléchi auparavant. Les hommes n’acceptent pas que l’on remette en cause leur liberté de penser, qui est une des composantes essentielle des droits individuels. Un esprit libre est également un esprit qui peut penser sans contraintes extérieures, sansqu’il lui soit interdit de penser différemment. Sous les régimes totalitaires par exemple, les esprits n’étaient pas libres. Le gouvernement incitait fortement le peuple à penser d’une certaine manière, et ne tolérait pas de pensée divergente. En résumé, un esprit libre est un esprit qui peut penser en toute liberté, sans menaces, mais aussi un esprit qui n’accepte pas les opinions déjà faites.Cependant, peut-on se satisfaire d’une définition aussi simpliste ? Epictète dans son Manuel traite de ce qui dépend de nous ou de ce qui ne dépend pas de nous. Ainsi il énonce que ce qui dépend de nous, c'est-à-dire toutes nos pensées, nos désirs, notre foi, et tout ce qui est lié à notre intériorité, est « soumis à notre libre volonté ». De ce fait, il est impossible à quiconque de nous empêcherde penser comme l’on souhaite. Il est certes envisageable, toujours dans le cas du totalitarisme, d’influencer fortement notre pensée, mais il nous est toujours possible de penser autrement, même si l’on ne peut l’exprimer. Epictète effectue bien la distinction entre le domaine de la pensée, que nous pouvons maîtriser car autrui ne peut avoir de prise dessus, et le domaine de l’action, lieu desoumission. En effet, l’action ne dépend pas que de nous, nous ne pouvons maîtriser tous les paramètres de la réalité. L’action est donc soumise à la volonté d’autrui, adjuvant ou au contraire comme entrave. Ainsi, la pensée est bien le domaine de la liberté, quand le monde réel est au contraire celui de la contrainte.
Il est encore possible d’aller plus loin. Descartes nous indique la voie, dansun premier temps dans son ouvrage Règles pour la direction de l’esprit. Il exprime ainsi qu’apprendre les découvertes faites par les grands savants ou les mécanismes de pensée des grands philosophes ne reviendrait pas à savoir soi-même, mais simplement à faire de « l’histoire ». De ce fait, apprendre le savoir d’autrui ne revient pas à connaître soi-même. Il est donc important de s’approprier et...
tracking img