Raison

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1734 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Quelle est la raison de l’Etat ?

Le mot Etat vient du latin status qui signifie « se tenir debout ». Ce mot n’apparaît qu’au 16° siècle chez Machiavel notamment, il désigne alors « une physionomie historique » du politique. La Cité antique n’est pas un Etat, elle se définit, selon Hegel comme une belle totalité vivante où les citoyens ne sont ce qu’ils sont que parce qu’ils font corpsavec la Cité. La Cité romaine constitue « la res publica », c'est-à-dire une chose publique. Comme la Cité grecque, la Cité romaine n’est pas une forme politique conceptuellement pensée, elle est une réalité concrète. Quant au Moyen-âge, les rapports politiques sont en fait des relations entre personnes: l’engagement vassalique, le serment de fidélité sont des rapports privés et s’établissent depersonne à personne. La vie politique divisée en de diverses seigneuries ne peut avoir de caractère unitaire. L’idée d’Etat n’apparaît alors qu’avec la volonté de distinguer les rapports de gouvernant à gouvernés, des rapports privés de maître à sujets. La notion d’Etat implique l’idée d’un pouvoir qui transcende les volontés particulières de ceux qui commandent. Dans une société déjà assemblée etdont la cohésion est assurée, l’Etat fait figure d’institution politique: il porte et il met en œuvre la recherche collective d’une fin collective. L’Etat se décrit comme l’autorité souveraine sur un peuple ou sur un territoire. Il s’agit d’une société organisée, dotée d'un gouvernement, vivant selon des lois. C’est l’ensemble des institutions politiques, juridiques, militaires, administratives,économiques. L’Etat a donc plusieurs fonctions et on peut se demander quelle est la raison de l’Etat. Cependant le mot « raison » contient plusieurs sens. En effet, il peut s’agir de l’origine de l’Etat, de la « raison d’être de l’Etat » ou encore de la « raison d’Etat ». Nous allons donc exploiter cette polysémie et traiter les différents sens du mot raison. Il faut donc s’interroger sur la causede l’Etat, sur son but et enfin sur ce qu’est la raison d’Etat.
*
Nous allons donc voir dans un premier temps quelle est l’origine de l’Etat. Le mot « raison » prend donc le sens de cause. Nous verrons donc que selon Aristote l’Etat existe par nature et que pour d’autres comme Hobbes et Rousseau il s’agit d’une volonté.
En effet, Aristote cherche les fondements de la vie politique, pourquoinous vivons politiquement et d'où vient la cité. Dans Les politiques il écrit : « Il est manifeste, à partir de cela, que la cité fait partie des choses naturelles, et que l’homme est par nature un animal politique, et que celui qui est hors cité, naturellement bien sûr et non par le hasard, est soit un être dégradé soit un être surhumain ». Donc pour lui la cité est naturelle. En effet, ce dont ellevient, ce dont elle est composée, est naturel. Aristote énonce la fonction de l’Etat, pour lui elle vise le bien suprême. La communauté suppose une fin commune visée par ses membres rassemblés. C'est cette fin commune qui fait de cette multitude de membres une unité. Pour Aristote tout ce que veulent et recherchent les hommes n'est recherché qu'en vue du bien souverain, le bonheur, c'est à direune vie « autarcique ». C'est en vue du bonheur que les hommes s'associent en familles, en villages. Ils tendent donc naturellement à vivre en cité. L'individu n'est pas humain en dehors de la cité, il n'est qu'une bête ou un dieu. Ce n'est pas par intérêt que les hommes vivent dans des cités, mais pour vivre la vie bonne, la vie meilleure et la plus haute qui soit. L'homme réalise son humanitédans la cité, puisque si la fin naturelle de l'homme c'est le bonheur, alors, tout homme va nécessairement et naturellement tendre vers elle. L'homme est fait pour vivre en cité. Pour Aristote ceux qui vivent hors cité entreront forcément en conflit avec elle, car, à moins qu'il ne soit des dieux, ils ont besoin des autres.
C’est ici l’idée d’un bien commun qui apparaît comme origine de l’Etat....
tracking img