Relation internationale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA DOCTRINE DE MONROE :
Isolationnisme et interventionnisme : Ainsi, représentant le rejet des systèmes politiques européens, la doctrine Monroe s’inscrit dans la dialectique d’une diplomatie isolationniste et interventionniste :
Isolationniste, tout d’abord, vis-à-vis des conflits et enjeux propres au vieux continent. Fidèle à l'esprit du premier président américain George Washington, quiprônait le retrait des États-Unis des affaires européennes lors de son discours d'adieu, Monroe réaffirme le choix américain de la neutralité à l’égard du continent européen.
Interventionniste d’autre part, dans le sens où l’Union va chercher à protéger activement ses intérêts continentaux, quitte à intervenir dans les évènements latino américains, malgré l’interdiction, contradictoire donc, del'immixtion des Européens dans les affaires de l'hémisphère.
La déclaration de Monroe marque ainsi la naissance d’une diplomatie proprement américaine, résultant elle-même d’une prise de conscience au lendemain des évènements révolutionnaires.
Ambigüité américaine : Pour autant, l’attitude apparaît ambiguë. L’Union utilise vraisemblablement l’indépendance sud américaine pour légitimer le principe dela non intervention européenne, alors que la première priorité reste, aux yeux des Américains, d’empêcher indirectement les visées colonialistes européennes sur les territoires du grand Ouest, que les Américains convoitent eux mêmes. Son discours vise en effet avant tout à contrer les prétentions russes et britanniques sur les territoires du nord-ouest américain. Monroe désire établir clairementles droits des États-Unis sur ces territoires ; il pose donc comme principe fondamental que l'ensemble de l'hémisphère ne doit pas être sujet, à l'avenir, de tentatives de colonisation de la part des puissances européennes.
L’Attitude politique de l’Union américaine face à la vague
d’indépendance sud américaine : Après la cession de la Floride, par voie d’achat à l’Espagne en 1819, et vu l’état defaiblesse de la puissance hispanique, la politique de l’Union américaine n’a plus de raison de ménager la péninsule et adopte donc une ligne directrice à laquelle elle reste fidèle : elle se refuse à admettre une intervention des puissances européennes en vue de rétablir la domination de l’Espagne sur ses colonies, et à participer à tout plan « fondé sur une autre base que l’indépendance entière».

Une Lutte d'influence philosophique : Cependant, ce n’est qu’une position de principe. Dans la réalité, la politique du gouvernement de Washington est prudente, car il n’a pas les moyens militaires ou navals qui lui permettraient de s’engager, seul, dans un conflit. Ainsi, jusqu’en 1823, la politique américaine va louvoyer entre reconnaissance officielle des nouveaux États d’Amérique du sud,mais aussi admettre le droit des Espagnols à rétablir l’Empire s’ils en ont les moyens.
De par cette déclaration de portée générale, le discours de Monroe porte tout particulièrement sur la situation latino-américaine. Cette région se trouve à ce moment-là dans un processus d'émancipation, certains États ayant déclaré leur indépendance, alors que d'autres poursuivent leur lutte de libérationnationale. Les États-Unis, issus eux-mêmes d'une révolution contre une puissance européenne, voient d'un très bon œil le retrait éventuel des puissances européennes du continent américain. Ils se déclarent solidaires des colonies américaines en révolte contre l’Espagne, reconnaissent les gouvernements insurgés.
L’Union américaine se pose donc en « championne » des Républiques et de la liberté despeuples. Il s'agit alors d'apporter un soutien politique aux républiques latino-américaines, nouvellement indépendantes ou sur le chemin de l'être.
C’est ainsi un véritable enjeu doctrinal et philosophique qui oppose les valeurs progressistes républicaines américaines aux conservatismes monarchistes européens. Monroe affirme que l'origine de tous les États des Amériques, le désir de liberté et...
tracking img