Relations germano russe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 59 (14622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Haut du formulaire
Les relations germano-russes dans le cadre des relations UE-Russie
Par Commandant KORZETZ*, le 2 août 2010    
* Officier allemand, stagiaire au CID en 2009-2010
L’Allemagne entretient des relations étroites avec la Russie qui peuvent être qualifiées de « stratégiques ». Si les relations personnelles des chefs d’États sonttrès proches, elles peuvent être qualifiées de « spéciales », comme c’était le cas entre le chancelier Gerhard Schroeder et le président Vladimir Poutine. De toute façon, l’Allemagne bénéficie d’une grande confiance de la part de la Russie et la Russie trouve (encore) une certaine forme de compréhension auprès des élites politiques allemandes, malgré une méfiance croissante liée au systèmepolitique dirigeant à la Poutine. Quoi qu’il en soit, l’Allemagne voudrait jouer un rôle moteur dans l’évolution d’une Ostpolitik européenne.
Ce mémoire a été rédigé dans le cadre du séminaire géopolitique dirigé par Pierre Verluise au Collège interarmées de défense (CID). Il a été clos en mars 2009 soit bien avant l’esquisse d’un rapprochement polono-russe, suite à la disparition du président polonaisen avril 2010. Si ce rapprochement se poursuivait, il pourrait lever un obstacle à la stratégie allemande.
L’ALLEMAGNE, l’Union européenne (UE) et la Russie sont liées par un maillage relationnel complexe. Ceci concerne notamment l’histoire des États membres de l’UE d’Europe centrale et orientale y compris la Russie, histoire longue et mouvementée. Cette histoire a en partie des impacts sur leprésent et influence parfois, aujourd’hui encore, l’agenda politique.
Presque dix-neuf ans après la réunification de l’Allemagne et depuis l’effondrement de l’Union soviétique, le modèle traditionnel du partenariat germano-russe s’est de nouveau renouvelé. Pourtant, pour la première fois, ni des rêves impériaux ni des revendications de suprématie et d’hégémonie sur les pays situés entre l’Allemagneet la Russie ne jouent un rôle dans cette relation bilatérale postcommuniste. En effet, la relation germano-russe se fonde plutôt sur une coopération économique concrète ainsi que sur l’intention de l’Allemagne de lier la Russie, voire d’intégrer celle-ci à l’Europe ou du moins d’instaurer un lien durable avec l’Europe.
Pour l’Allemagne, la Russie est aujourd’hui un des principaux partenaires enterme d’échanges commerciaux et de débouchés. A l’inverse, l’Allemagne en tant que la plus grande puissance économique de l’UE et aussi par sa situation géographique au cœur de l’Europe centrale, joue un rôle essentiel pour la Russie : elle est en effet une porte d’entrée en Europe et un partenaire de la modernisation de l’économie russe.
L’UE comme entité est aussi un des partenaires politiqueset économiques les plus importants de la Russie. L’UE est de fait l’acteur le plus important de la politique extérieure dans la partie occidentale du continent eurasien, elle représente dans l’ensemble pour la Russie un des débouchés les plus importants et un des principaux bénéficiaires de ressources énergétiques avec actuellement environ 50 % du commerce extérieur russe.
Malgré tous lesconflits et tous les points qui les opposent, l’UE et ses États membres, tout comme la Russie, se doivent de développer des relations viables à tous les niveaux politiques, mais aussi au niveau social et surtout au niveau économique.
Néanmoins plus de dix ans après la ratification du premier accord de partenariat et de coopération entre l’UE et la Russie, les relations entre l’UE élargie à 27 et laRussie sont arrivées à un point critique. Peut-on envisager concrètement une coopération stratégique plus intensive avec la Russie ? Ou bien existe-t-il une menace de voir s’installer une « Paix froide » entre l’UE et la Russie avec le risque de formation de nouveaux blocs et aussi de voir réapparaître une concurrence à propos des sphères d’influence des régions périphériques communes.
L’objectif...
tracking img