Relations internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 43 (10640 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Relations Internationales
Mercredi 6 Octobre 2010
Introduction
Les Relations Internationales sont : - des phénomènes sociaux (ri)
- une discipline académique (RI)

§ 1. Genèse de l’Etat
« L’Etat est une communauté humaine qui dans les limites d’un territoire déterminé revendique avec succès pour son propre compte le monopole de laviolence physique légitime » Max Weber, Le savant et le Politique, 1919
Définition juridique : le territoire, la population et l’existence d’un pouvoir juridique (ce sont les 3 éléments constitutifs de l’Etat).
La définition sociologue fait réfléchir sur la formation même de l’Etat. Pour Weber c’est dans la revendication même du monopole que l’Etat apparait.
« Nous entendons par Etat uneentreprise politique de caractère institutionnel lorsque et tant que sa direction administrative revendique avec succès dans l’application des règlements le monopole de la contrainte physique légitime ». Max Weber
L’Etat est une entreprise, un ensemble d’institutions qui se caractérise par un gouvernement. Il fait appliquer les règlements.
1ère implication : Le fait de disposer du monopole ne signifiepas que l’Etat fait usage du monopole tout le temps. L’usage de la violence est une possibilité, une menace. Si tous les autres moyens échouent l’Etat peut utiliser la contrainte (violence). Il y a donc beaucoup d’autres moyens de contrainte que la violence elle-même (qu’elle soit physique ou psychologique).
2ème implication : Ce monopole le distingue de tous les autres groupements sociaux quin’en disposent pas sauf si l’Etat l’y autorise. Par exemple, pour garantir ses règles, l’Eglise ne peut avoir uniquement recours à la contrainte psychique c'est-à-dire la promesse du paradis.
3ème implication : Historiquement l’Etat n’est pas le seul groupement à avoir utilisé la violence physique comme contrainte. Au M-A par exemple différents groupements, la Noblesse par exemple, avaient le droitd’avoir des armes et d’en faire usage. L’Etat est un groupement parmi d’autres qui a revendiqué avec succès ce monopole. L’Etat a exproprié tous les autres groupements/entreprises qui pouvaient eux aussi revendiquer une contrainte. => Ce qui compte c’est le processus d’expropriation qui aabouti à un moment à un monopole de l’Etat. C’est au cours de ce processus que sont apparus les deux monopoles dont dispose l’Etat : la force et le fisc. Norbert Elias (La dynamique de l’Occident, 1939) s’est intéressé à ce processus. La formation de l’Etat résulte du mécanisme de la monopolisation (ou la loi du monopole). La concurrence entre des entités, quelles quellesoient, équivalentes et interdépendantes conduit à un affrontement entre ces entités dont le résultat est de faire disparaitre certaines entités. Celles qui subsistent tendent à monopoliser les moyens de puissance sur lesquels reposent des affrontements. Les moyens financiers qui se déversent ainsi dans lescaisses du pouvoir central permettent de maintenir le monopole militaire et financier. Ces monopoles sont consubstantiels.
Quand on pense à l’Etat on pense à des administrations. On ne peut réellement parler d’Etat qu’à partir du moment où il existe un appareil administratif et que ce dernier oriente le comportement des individus.
1ère conséquence : Le monopole est toujours réversiblec'est-à-dire si les deux monopoles clés qui constituent la force et le fisc dépérissent alors l’Etat peut dépérir voir disparaitre.
2ème conséquence : Le monopole peut-être contesté par la population. L’Etat doit donc toujours réaffirmer son monopole (milice privé). ¤ Certains...
tracking img