Romantisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (376 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]
1 — LA POÉSIE

A — LE ROMANTISME

Cette école, qui renouvelle la littérature française au début du XIXe siècle, réclame le droit à l’expression de soi-même, de ses sentiments etde ses émotions, à l’encontre du classicisme pour qui “le moi est haïssable” (Blaise Pascal). Pourtant, loin de se replier sur eux-mêmes, ses représentants les plus importants prendront part à la viepolitique, aux côtés des forces libérales, car ils sont animés d’une profonde foi dans le progrès de l’humanité.
Alphonse de LAMARTINE (1790-1869) réinvente une poésie sensible et expressive aprèsle sommeil du classicisme et du XVIIIe siècle. Son oeuvre se compose principalement des
Méditations poétiques (1820) et de longs poèmes narratifs (Jocelyn, La Chute d’un Ange).
Victor HUGO(1802-1885) est l’un des géants de la littérature française et l’un des auteurs
les plus caractéristiques de son siècle. Il s’impose dès le début comme poète et chef de file du
romantisme avec Les Orientales(1829); il s’illustrera dans ce genre, en particulier avec Les
Contemplations (1856, poésie lyrique inspirée par la mort de sa fille Léopoldine), Les Châtiments
(1853, poèmes satiriques contreNapoléon III) et La légende des siècles (1883, cycle de poèmes
épiques qui résume l’histoire de l’humanité). Mais il est aussi un dramaturge (Hernani, 1830, dont
la première donna lieu à une “bataille”entre les jeunes romantiques et les tenants du classicisme;
Ruy Blas, 1838). Il est également l’auteur de romans, comme Notre-Dame de Paris (1831) ou Les
Misérables (1862), dont les personnages(Quasimodo,Gavroche) sont entrés dans le langage
commun. Son oeuvre se caractérise par un verbe fort et ample, ainsi que par une grande puissance
de vision.
Alfred de MUSSET (1810-1857) s’illustreégalement dans des genres différents : la poésie
(Les Nuits), le récit (Confession d’un enfant du siècle, 1836) et le théâtre (Lorenzaccio, 1834; On
ne badine pas avec l’amour, 1834; Il ne faut jurer...
tracking img