Sartre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 
C/ Spécificités de l'écriture dans le théâtre de Sartre
 
I/ La mise en situation : un habile procédé
    Le théâtre de Sartre est un théâtre dit « de situations », c'est-à-dire qu'il place ses personnages dans des situations précises –l'expression « théâtre de situations » étant empruntée à l'oeuvre critique de Sartre. On peut préjuger de l'efficacité de l'entreprise, quand on sait quepar nature, le théâtre est le lieu de l'affrontement des personnages et de la parole. Ce théâtre présente l'avantage de mettre au devant de la scène le thème de la liberté. Pour comprendre cela, il convient de bien distinguer le théâtre de situation et le théâtre psychologique. Le théâtre psychologique, initié par Euripide quelques siècles déjà avant J.-C, ne présente aucun intérêt pour Sartredans la mesure où tout est joué d'avance. Telle ou telle psychologie définit tel ou tel personnage et ses actes. Le personnage n'existe qu'à travers sa  psychologie. Il n'est pas réellement libre. La psychologie ne peut donc en aucun cas pour Sartre être le principal ressort de la tragédie dans la mesure où elle ne saurait être la seule responsable de nos actes. Car,  pour Sartre, l'étude de l'hommeà travers ses pièces doit être une « entreprise totale ».  Cela signifie que pour analyser les actions de ses personnages et leurs conséquences, la psychologie n'est pas suffisante.  Il faut alors placer les personnages dans des situations qui mettent en jeu leur liberté - la liberté se définit principalement dans la décision de l'homme dans cette situation et dans  le fait d'assumer lesconséquences de ses actes. Cette situation dans laquelle est placée le personnage est donc intéressante d'un point de vue philosophique, puisqu'elle met en scène le thème central de l'existentialisme sartrien, à savoir la liberté. Elle met ce thème en scène de manière concrète. Ainsi, si les discours théoriques philosophiques sont inaccessibles à la majorité des personnes, la mise en scène d'Oreste, parexemple, qui choisit de tuer sa mère et l'amant de celle-ci en assumant pleinement les conséquences, permet aux spectateurs de réfléchir sur ce thème de la liberté dans nos actes.
    Pour conclure sur le procédé de la mise en situation, nous pouvons dire que le rôle du dramaturge est donc de choisir parmi les situations celle qui sera simple, humaine et « limite » et qui sera la plus adaptée auxpréoccupations des spectateurs afin que ceux-ci soient tous concernés de façon égale–le public sera alors unifié, c'est-à-dire qu'il ne s'agira plus de personnes de divers horizons, de divers milieux… mais bien d' « un » public composé avant tout d' « êtres humains » et non d' « individus ».  Cette préoccupation se retrouve par ailleurs dans toute l'oeuvre de Sartre, qu'elle interroge les mythesantiques comme nous venons de le voir avec Les Mouches ou alors les sujets contemporains plus politiques avec La Putain Respectueuse, Les Mains sales, Les Séquestrés d'Altona…
 
 II)La mise en situation dans un contexte politique
    Les pièces de Sartre ne peuvent être entièrement comprises si l'on ne se réfère pas au contexte politique de l'époque où elles ont été écrites. Ainsi, si l'onprend l'exemple des « Mains sales », on peut à première vue penser qu'il s'agit d'une pièce anti communiste. Cependant, il n'en est rien : écrite vers 1948, elle coïncide avec les débuts du R.D.R (Rassemblement Démocratique Révolutionnaire présent depuis 1944).
    Sartre, s'il écrit bien une pièce sur la politique ne cherche en aucun cas à privilégier l'une ou l'autre des opinions mises en présence: « Je ne prends pas parti. Une bonne pièce de théâtre doit poser les problèmes et non les résoudre. »
    Par ailleurs le titre ne doit pas prêter à confusion : pour Sartre c'est bien la politique en général qui « exige que l'on se salisse les mains. » et non un parti en particulier .Ceci n'empêcha pas la représentation, à l'étranger, de diverses réadaptations dénigrées par l'auteur. On...
tracking img