Securisation des parcours pros

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2245 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ACTEURS ECONOMIQUES :LES ENTREPRISES
Aujourd’hui, entreprises et salariés admettent la fin du modèle dominant du « parcours professionnel linéaire au sein d’une même entreprise » : la majorité des salariés cumuleront plusieurs expériences professionnelles  dans plusieurs entreprises et parfois sur des métiers différents.
Parallèlement, les salariés resteront plus longtemps en activité  dufait d’un départ plus tardif à la retraite. Dans ce contexte,  le développement de l’employabilité des salariés  et la sécurisation de son parcours professionnel sont des enjeux forts. Elles interrogent à la fois sur les conditions de maintien et de développement des compétences du salarié et de préservation de sa santé, au sein de  l’entreprise. Elles posent également le problème de lareconnaissance de cette compétence au delà de l’entreprise, et la recherche de son adéquation avec les opportunités d’emplois offertes sur le territoire.
L'enjeu de la formation tout au long de la vie concerne autant les entreprises, à travers leurs stratégies en gestion des ressources humaines que les personnes qui doivent de plus en plus anticiper et non subir les évènements de leur parcoursprofessionnel. Si la mobilité est souvent facteur de précarité dès lors qu'elle est subie, elle peut aussi permettre, dans nombre de cas, d'augmenter de façon significative les chances de promotion, tout en répondant aux besoins de qualifications et de compétences des entreprises.
Pour être bien vécue, une mobilité doit se préparer, et cette préparation est largement facilitée par un accompagnement quipermettra de revenir en arrière pour mieux se projeter dans l'avenir.

Mes entretiens

J’ai rencontré trois responsables dans trois entreprises différentes qui ont accepté d’échanger avec moi sur la sécurisation des parcours professionnels, de me donner leurs points de vue personnels mais aussi les dispositifs mis en place concrètement au sein de leurs différentes structures.

Une entrepriseprivatisée qui connaît déjà la sécurisation des parcours professionnels

J’ai tout d’abord pris contact avec le manager des ressources humaines d’EDF à Dijon.
Le groupe EDF, un des leaders sur le marché de l'énergie en Europe, est un énergéticien intégré, présent sur l'ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce et la vente d'énergies. C’est une entrepriseinternationale avec près de la moitié de son chiffre d'affaires réalisé en dehors de ses frontières, EDF a l'ambition d'être le leader de la relance du nucléaire.
Ces projets de sécurisation des parcours professionnels constituent une opportunité pour le groupe de renouveler ses compétences, essentiellement sur les métiers techniques. EDF prévoit ainsi de recruter 3 000 personnes, par an, en France,d'ici 2012, dont 2 000 jeunes diplômés, formés aux dernières avancées technologiques et réglementaires du secteur.
Selon le manager des ressources humaines, « la sécurisation des parcours professionnels vise à faciliter les grandes étapes de la vie professionnelle, depuis l’insertion jusqu’à la fin de carrière, en passant éventuellement par la reconversion et l’aide au réemploi.
La formation à EDFconcerne tous les salariés, elle est « la clé de voûte » de la bonne gestion du capital humain car elle permet à l’entreprise de s’adapter aux évolutions économiques et sociales, et au salarié de prévoir, planifier et gérer son parcours professionnel. »
Un entretien annuel individuel est prévu tous les ans depuis de nombreuses années afin de faire le point sur l’année écoulée et repartir sur debonnes bases avec de nouveaux objectifs à atteindre pour l’année suivante.

La loi de cohésion sociale du 18 janvier 2005 a introduit l’obligation sous trois ans de négocier la mise en place d’un dispositif de GPEC dans les entreprises d’au moins trois cent salariés. A rebours de la mise en œuvre, dans l’urgence, des plans de reclassement et de licenciements collectifs, la GPEC doit être une...
tracking img