Sephora

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1841 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COSMETIQUES

PARFUMERIE

Sommaire
INTRODUCTION 3
I. Secteur d’activité 4
A. Présentation du marché 4
B. Axes stratégiques 6
1. SEPHORA Erreur ! Signet non défini.
2. MARIONNAUD 6
3. NOCIBE 6
C. Marketing mix 7
1. SEPHORA 7
2. MARIONNAUD 7
3. NOCIBE 8
II. SEPHORA 10
A. Présentation et historique 10
B. Stratégies choisies 10
C. Marketing mix 10Annexes 10
Revue de presse (2000-2008) 10
Interview 10
Bibliographie 10

INTRODUCTION

Aujourd’hui, dans le contexte de concurrence acharnée due à la mondialisation, le secteur de la parfumerie et cosmétique est en pleine explosion.

En effet, le marché total de ce secteur enregistre une progression moyenne de 5% par an.

La France ne fait pas exception puisqu’un habitant de ce paysachète en moyenne pour 200€ de produits de parfumerie, d’hygiène ou de beauté par an (INSEE 2005).

Trois grandes enseignes se partagent le marché : Marionnaud, Séphora et Nocibé.

Nous avons décidé de porter notre choix sur l’entreprise Séphora car l’enseigne est actuellement numéro 2 du marché français et est donc très représentative de ce secteur.

De plus, comme nous le développerons parla suite, l’adoption de sa nouvelle stratégie pour rester dans la concurrence nous a paru particulièrement intéressante à étudier.

Depuis une cinquantaine d’années, le secteur des cosmétiques (associé aux médias) s’est développé de façon impressionnante. Le marché est depuis 1990 en progression annuelle moyenne du double du PNB mondial et représente un très fort potentiel au niveauinternational.

La question que nous allons soulever dans ce dossier est : comment Séphora réussit-elle à se démarquer par rapport à ses concurrents ?

Dans un premier temps, nous allons donc nous intéresser au secteur d’activité en présentant la situation du marché puis en étudiant le plan de marchéage des principaux acteurs du secteur. Puis, dans un second temps, nous étudierons plus particulièrementl’entreprise Séphora.

Secteur d’activité

1 Présentation du marché

Le marché de la parfumerie et des cosmétiques est un marché très concurrentiel et particulièrement innovant.

Marionnaud domine ce secteur sur tous les plans avec plus de 30% de part de marché et 560 magasins à travers la France. Toutefois, Séphora, filiale de LVMH, réduit l'écart avec prés de 22% de part de marchéengendrées.

Derrière, Nocibé reste relativement proche.

1 Marionnaud et Séphora se disputent le marché

La France est l’un des plus gros consommateurs Européens sur le marché de la parfumerie et des cosmétiques.

Cependant, ce marché est en régression depuis quelques années (-2% en 2007).

Aussi, les grands de chaque enseigne, pour rester compétitifs et s’affirmer sur ce marchéconcentré, multiplient les opérations marketing et de communication.

2 Nocibé à l’affût

[pic]

L'enseigne française Nocibé se classe troisième en termes de chiffre d'affaires (autour de 460 millions d'euros) mais seconde lorsqu'on compare les réseaux (près de 360 points de vente dont la majeure partie détenue en propre). Cela lui permet de rester dans la concurrence des deux leaders.

3 Laconcurrence de la parapharmacie

Comme nous le savons, pour des produits de « luxe », tels que les cosmétiques et la parfumerie, le réseau de distribution tient une place particulièrement importante.

Nous allons donc voir les principaux circuits de distribution utilisés pour la vente des produits sur ce secteur.

En effet comme nous le voyons sur le graphique ci-dessous la grande distributionreprésente le principal réseau de distribution des cosmétiques.

Ils proposent des cosmétiques à prix « abordables ».

Puis la diffusion sélective (type Marionnaud) est un réseau également très utilisé (26%). Ils proposent des produits de luxe (Clarins, Lancôme…) parfums et cosmétiques.

La parapharmacie, elle, commence à concurrencer la grande distribution et la diffusion sélective. En...
tracking img